Droits d’auteur: bras de fer Viacom-YouTube, un test clé pour le secteur

    192

    Le groupe Viacom (chaîne MTV, studio Paramount) a exigé que le site d’échanges de clips YouTube retire immédiatement 100.000 clips pirates faute de lui verser une «juste» rémunération, un bras de fer qui servira de test clé pour tous les groupes de médias.Viacom a expliqué vendredi qu’après «des mois de négociations avec YouTube et Google», qui a racheté le site fin 2006, il n’avait pas obtenu de «juste» compensation pour les extraits pirates de ses émissions. Aussitôt, YouTube a annoncé qu’il retirerait les clips demandés.