E. POLO ACKERMANN (IMAGISSIME) : « Nous mettons le réel à l’honneur, sous toutes ses formes »

31

Après le succès de la série documentaire «Gregory» sur Netflix, IMAGISSIME a pour ambition de bouleverser les codes traditionnels du genre avec passion, créativité, sens aiguisé du storytelling et approche résolument internationale.

MEDIA +

Comment se positionne IMAGISSIME ?

Elodie POLO ACKERMANN

Depuis 2016, nous faisons la part belle aux histoires du réel. A la croisée des genres et des écritures aux cotés de talents issus du monde du documentaire ou de la fiction, nous mettons le réel à l’honneur, sous toutes ses formes. Il y a un appétit renouvelé du public pour les histoires vraies fortes dont on redécouvre les potentialités à travers des écritures immersives qui font ressentir des émotions.

MEDIA +

Mercredi 11 mai à 21h10, France 2 diffuse le documentaire «Un si long silence», qui retrace le parcours de la patineuse Sarah Abitbol. Quelle est l’idée du film ?

Elodie POLO ACKERMANN

«Un si long silence» retrace la trajectoire de Sarah Abitbol et son courageux chemin vers la libération de la parole et la reconstruction. Le film de 90’ raconte notamment l’impact de ses révélations dans l’univers du sport français. Dans ce documentaire, il n’y a pas de voix off. Tout le parcours de Sarah est porté par des témoignages de personnes directement impliquées. Nous avons aussi eu accès à des archives totalement inédites qui permettent de s’immerger dans l’histoire de Sarah.

MEDIA +

«Un si long silence» est un livre dont vous avez acquis les droits d’adaptation. Quel a été le processus ?

Elodie POLO ACKERMANN

Plusieurs producteurs étaient intéressés par le livre. L’éditeur a donc organisé avec les auteurs – Sarah Abitbol et Emmanuelle Anizon – des rencontres où nous devions présenter notre vision de l’adaptation du livre. Cette pratique est assez courante en fiction mais assez peu en documentaire. Sur le plan du contenu, il me semblait intéressant d’aller au-delà du livre et de raconter aussi l’impact du livre et du tremblement de terre dans le monde du patinage et du sport.

MEDIA +

Avez-vous une approche internationale de vos productions ?

Elodie POLO ACKERMANN

Sans pour autant mettre en place des coproductions sur chacun de mes projets, j’ai un vrai appétit pour l’international. Partager une même vision avec d’autres producteurs étrangers donne du recul sur le traitement de l’œuvre, et permet d’enrichir le projet. Je suis convaincue de l’intérêt de mener une stratégie internationale pour monter des projets documentaires de grande envergure.

MEDIA +

Quel a été l’impact de votre série documentaire «Grégory» pour Netflix ?

Elodie POLO ACKERMANN

Le rayonnement a été international et le succès phénoménal. «Grégory» a fait connaître le travail que nous menions depuis quelques années où l’on remet l’histoire au centre du récit. J’ai reçu des demandes d’autres diffuseurs qui voulaient leur propre série avec le même genre d’ambition. Ça nous a aussi renforcé sur ces écritures qui rendent le public actif, qui découvre en temps réel tous les éléments d’une histoire.

MEDIA +

D’autres projets en cours ?

Elodie POLO ACKERMANN

Nous terminons le montage de «Gaialand», une coproduction européenne pour 3 diffuseurs publics : Finlande, Belgique et France (ARTE). Sur fond de réflexion écologique, la série repose sur une écriture feuilletonnante, pleine d’action avec des temporalités et des personnages qui nous racontent leur trajectoire folle. Pour CANAL+, nous produisons «Les nouveaux explorateurs» avec Jérôme Delafosse mais aussi «Les histoires englouties» avec CANAL+ Docs, en collaboration avec Kévin Sempé, un plongeur qui navigue sous les eaux et reconstitue des pans entiers de l’histoire.

LES DIRIGEANTS

Elodie POLO ACKERMANN

Directrice générale & Productrice

COORDONNEES

46 avenue de Breteuil

75007 Paris

DATE DE CREATION

2016

PRODUCTIONS

«Un si long silence» (France 2) ; «Grégory» (Netflix) ; «Les femmes et l’assassin» (Netflix),…