Entretien avec Hervé RONY, Directeur général de la SCAM

160

media+
A l’occasion de ses 30 ans, la SCAM a commandé à l’Ifop un sondage. Ce dernier démontre que les documentaires et reportages arrivent en tête des genres de programmes préférés à la télévision (54%). Comment l’expliquez-vous ?
Hervé RONY
Depuis plusieurs années, avec la complexité du monde, il y a une demande de plus en plus forte des téléspectateurs qui souhaitent comprendre et analyser la société par le biais du documentaire. Les thématiques préférées des Français dans le documentaire sont les voyages et la découverte (en particulier pour les 35 ans et plus), les animaux (pour les 50 ans et plus) et les sujets de société (qui séduisent les moins de 50 ans, avec un attrait très marqué des 18-34 ans). En soit, le caractère informatif et évasif du genre est prégnant. En revanche, il ne faut pas confondre l’intérêt porté au documentaire et l’audience qu’il génère.
media+
Quelle critique portez-vous à l’égard de la politique de programmation de France Télévisions ?
Hervé RONY
Sur une catégorie de documentaires plus pointus, nous reprochons à France Télévisions d’être trop concentré sur ses objectifs d’audiences. Au-delà des équipes en place, le service public est structurellement dans une position quelque peu schizophrénique. Le modèle de France Télévisions n’a jamais été redéfini aussi clairement que ne l’est Radio France. L’identité des chaînes de la télévision publique n’est pas aussi forte que ce que nous pourrions croire. De plus, il serait nécessaire de supprimer définitivement la publicité en journée sur le service public télévisuel afin qu’il y ait davantage de cohérence.
media+
Courant mai 2011, «la Nuit de la Radio» fêtera 30 ans de création sonore en invitant le public à découvrir un florilège de 100’ d’extraits d’émissions radiophoniques, issues de l’Ina. Que retenez-vous de 30 ans de radio ?
Hervé RONY
Nous jouissons d’un paysage radiophonique français assez riche qui est l’un des meilleurs d’Europe. En 30 ans, Radio France s’en est sortie très honorablement et a réussi à conserver une image, des auteurs de qualité et des émissions singulières.