Entretien avec … Luc Guyau, Président de L’APCA (Assemblée Permanente des Chambes d’Agriculture)

    284

    La chaîne «Terre d’infos» sera à l’antenne le 28 janvier prochain, sur le câble, l’adsl et le satellite. Initiée par les Chambres d’Agriculture, cette chaîne se donne pour mission d’informer le grand public sur l’alimentation, la santé, l’environnement, les emplois, les enjeux économiques et sociétaux… Luc Guyau, président de l’APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture), nous présente la chaîne du «mieux vivre».

    média + : Pouvez-vous nous présenter la chaîne «Terre d’infos» ?

    Luc Guyau : La chaîne «Terre d’infos» est une chaîne de télévision mise en place par les chambres d’agriculture en partenariat avec le Crédit Agricole. Elle émettra du 28 janvier 2008 au 7 avril 2008. Le budget total alloué est de 500 000 euros. Durant le Salon International de l’Agriculture (SIA du 23 février au 2 mars 2008), elle se délocalisera Porte de Versailles pour réaliser, en plein cœur du SIA, plus de 100 émissions de télévision. C’est une chaîne grand public multi-thématiques. Sous convention du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), elle développe une ligne éditoriale inédite aujourd’hui dans le paysage audiovisuel français: Agriculture, Alimentation & Santé; Environnement et Développement Durable; Enjeux, Métiers, Emplois, Formations; Loisirs, Tourisme & Culture.

    média + : En quoi êtes-vous la chaîne du «mieux être» ?

    Luc Guyau : Nous sommes la chaîne du mieux être, du mieux vivre. C’est une façon pour nous d’expliquer à l’ensemble de nos citoyens et consommateurs d’où viennent les produits agricoles et comment travaillent les agriculteurs. Il y a souvent de fausses idées. Nous essayerons de leur expliquer au mieux. L’occasion du salon de l’agriculture est intéressante puisque nous avons sur place toutes les façades de l’agriculture. Il y aura des débats sur les enjeux de société comme l’environnement, les OGM, la faim dans le monde, comment contribuer à améliorer l’alimentation au niveau mondial…

    média + : Seriez-vous tenté par une diffusion de «Terre d’infos» tout au long de l’année ?

    Luc Guyau : Dire que nous ne sommes pas tentés n’est pas vrai. Mais il faut d’abord avoir les moyens. Nous sommes des responsables agricoles et nous n’avons pas forcément beaucoup de moyens. Nous sommes aussi prudents et voulons bien implanter notre démarche. Nous sommes en train de nous préparer progressivement pour une diffusion en partenariat avec d’autres événements, comme par exemple le Salon de l’Alimentation qui se tiendra à la fin de l’année prochaine. Nous envisageons d’autres événements au cours de l’année. Mais c’est un budget supplémentaire conséquent.

    média + : Pensez-vous que c’est le rôle des Chambres de l’Agriculture de faire une chaîne du «mieux être» ?

    Luc Guyau : Les Chambres d’Agriculture ont pour mission d’accompagner les agriculteurs dans leur exploitation, dans la société donc tout l’aspect de faire savoir, de communiquer, de démontrer, d’expliquer tout ce que font les agriculteurs fait partie de notre mission. La télévision n’est pas le seul moyen, il y a aussi les journaux, la radio et l’accueil dans les exploitations.