Entretien avec… Marc Pallain, Président du directoire de NRJ Group.

    153

    Pour la première fois la Mairie de Paris a mis en concurrence le site d’émissions de radiotélévisions de la Tour Eiffel jusqu’à présent détenu par TDF. La société Towercast, filiale du groupe NRJ spécialisée dans la gestion d’émetteurs, a saisi le Tribunal administratif pour contester le renouvellement de la concession du site à TDF (ex-Télédiffusion de France), principal diffuseur français de radio et de télévision. Marc Pallain explique pourquoi une telle procédure a été engagée, et son déroulement.

    média+ : TDF a été choisie par la Mairie de Paris mais vous contestez la concession et avez saisi le Tribunal administratif, sur quels motifs ?

    Marc Pallain : Towercast a obtenu le report de la signature du «contrat d’occupation» du site de la Tour Eiffel jusqu’au 5 mars sur décision du Tribunal administratif, le juge se prononcera sur le litige avant cette date. NRJ Group a considéré que TDF, qui avait jusqu’alors le contrat, a abusé de sa position dominante en nous empêchant de pouvoir répondre «normalement» à l’appel d’offre. TDF a fixé des conditions exorbitantes pour la reprise du matériel, chiffrées à 27 millions d’euros (reprise nécessaire à la continuité du service de diffusion : antennes de diffusions, système d’alimentation électrique, climatisation des locaux…). On n’a pas pu «challenger» sur cette somme, les conditions sont abusives.

    média+ : Pour quelles raisons Towercast a fait le pari de récupérer le site de la Tour Eiffel ?

    Marc Pallain : On est très motivé, nous sommes le seul concurrent crédible à TDF sur le plan de la diffusion radio et de la télévision numérique terrestre. Nous assurons la diffusion de plus de 800 stations FM en France. Nous avons emporté le premier marché ouvert pour Radio France avec 96 stations FM de ce groupe (comme France Info et le Mouv à Marseille ou France Inter à Amiens).* Nous sommes un groupe français indépendant qui a développé cette activité depuis plusieurs années. Nous avons plus de 500 «points hauts» en France et nous estimons que la Tour Eiffel est le «point haut» le plus stratégique en Ile-de-France. C’est un dossier très important.

    média+ : La Mairie de Paris a répondu que TDF avait proposé un investissement provisionnel plus important, ainsi qu’un niveau de redevance plus élevé, que répondez-vous ?

    Marc Pallain : C’est vrai que dans notre business plan, pour cette mission d’hébergement, le niveau de redevance que l’on propose est moins élevé que celui de TDF, mais avec TDF le prix de reprise serait beaucoup plus élevé dans 10 ans. Il faut regarder les choses dans leur ensemble. (TDF a proposé un niveau de redevance s’élevant à 3,7 millions d’euros contre 2,7 millions pour Towercast).

    média+ : Vous aviez déclaré au «Figaro» vouloir doubler le chiffre d’affaires de NRJ Group en trois ans, ce revers remet-il en cause vos objectifs ?

    Marc Pallain : Cette affaire correspond à des objectifs limités à la diffusion. Cela ne remet pas en cause nos objectifs globaux. Le Chiffre d’affaires du groupe est de plus de 396 millions d’euros en 2006, les activités de diffusion représentent quant à elles plus de 13 millions. Le poids des activités de téléphonie ou de Hors Média est plus important. Toutefois l’activité de diffusion est stratégique.

    *Towerscast diffuse plus de 20% de la radio en France et 16% de la TNT (télévision numérique terrestre).