F. CALDERON (UGC Séries) : «Nous mettons un point d’honneur à accompagner nos producteurs»

433

Constitué de six structures parmi lesquelles UGC Fiction, Itinéraire Productions, Next Épisode, Aura Productions, Nabi Productions et Headline Pictures, UGC Séries parvient à tirer son épingle du jeu. Rencontre avec son co-directeur général Franck Calderon.

MEDIA +

Comment se positionne stratégiquement UGC Séries ?

FRANCK CALDERON 

Lors de la création du groupe UGC Series avec Laurence Lenica, sous la direction de notre PDG, Brigitte Maccioni, nous avons recherché des producteurs talentueux pour créer des structures avec eux. À ce jour, nous comptons six sociétés: cinq en France et une en Angleterre. Quand UGC Séries s’est constitué, j’ai accepté de le piloter avec Laurence Lenica, qui est également DG d’UGC Images, en charge des aspects business, juridiques et financiers. Ensemble, nous gérons tous les aspects du groupe.

MEDIA +

Quelle est la vision d’UGC Séries ?

FRANCK CALDERON 

Notre approche repose sur les producteurs, des talents dont les personnalités distinctes imprègnent leurs productions. Nous mettons un point d’honneur à les accompagner et à valoriser leur individualité et leur créativité. En attirant des profils diversifiés, nous sommes en mesure de couvrir tous les genres de fiction et de travailler avec un large éventail de partenaires allant de TF1 à ARTE, de France Télévisions à Netflix, etc.

MEDIA +

Souhaitez-vous rester un groupe à taille humaine ?

FRANCK CALDERON 

Oui, mais tout en ayant une grande ambition pour chacune de ces structures. Nous souhaitons accompagner les sociétés et producteurs avec l’idée de ressentir un esprit de groupe. Lors de nos réunions, nous sommes ravis de nous retrouver, de nous soutenir mutuellement.

MEDIA +

Avez-vous été porté par des succès comme «HPI» ?

FRANCK CALDERON 

Dès le début, nous avons été extrêmement bien lancés. La première production UGC Séries était «Jacqueline Sauvage: c’était lui ou moi» que j’ai produite pour TF1 en 2018. Son succès d’audience nous a extrêmement bien projeté, tout comme «Le premier oublié» en 2019 sur TF1, meilleure audience de l’année pour un unitaire avec Matt Pokora. Nous avons poursuivi sur cette lancée avec «HPI» – produit par Itinéraire Productions en coproduction avec Septembre Productions – qui a eu le succès que l’on connaît. Sur l’ensemble du groupe, nous tentons de maintenir un niveau de qualité sur les textes et la production value. L’exigence est élevée. Lorsque nous avons créé Next Épisode avec Henri Debeurme, il a immédiatement produit deux séries : «Christmas Flow» pour Netflix et «J’ai tué mon mari» pour 13ème Rue. Nous sommes entourés de personnes passionnées par le récit et les histoires.

MEDIA +

Quel est le pont entre les activités d’UGC Cinéma et Séries ?

FRANCK CALDERON 

Si un producteur d’UGC Séries souhaite réaliser un film de cinéma, il en a la liberté. Il est également envisageable que des producteurs de cinéma se lancent dans la production de séries. Jusqu’à présent, nous n’avons pas exploré l’idée de transformer le catalogue de films d’UGC en séries télé. Mais on ne s’interdit rien.

MEDIA +

Un mot sur «Master Crimes» ?

FRANCK CALDERON 

Cette série de 6X52’ que j’ai produite avec Sophie Exbrayat pour TF1 a reçu un accueil chaleureux du public et a été un franc succès lors des deux premières soirées de diffusion. Forts de nos collaborations antérieures avec Muriel Robin sur des téléfilms et des mini-séries intenses et émouvants, nous avons décidé de lui proposer un personnage iconoclaste, à la fois puissant et quelque peu décalé. Grâce au talent d’Elsa Marpeau, qui a créé et écrit la série, Muriel Robin interprète une célèbre universitaire et professeure de psycho-criminologie, aussi brillante qu’exaspérante.

MEDIA +

Quels sont vos projets ?

FRANCK CALDERON 

Nous tournons deux mini-séries pour France 2 : «Contre toi» (4X52’) et «Cette nuit-là» (4X52’), respectivement produites par Karine Evard et Sophie Exbrayat (UGC Fiction). Henri Debeurme et Aurélia Grosman (Next Episodes) tournent la saison 2 de «Septième ciel» pour OCS. En parallèle, nous sommes en post-production de «Mercato» (8X52’), une série policière d’action pour TF1, produite par Anthony Lancret et Pierre Laugier (Itinéraire Productions). Ces derniers travaillent également sur la 4ème saison de «HPI» (8X52’). Avec Aura Productions, nous finalisons le montage de «Blood River», une série qui se déroule en Afrique du Sud en 1838. En outre, nous avons de nombreux projets en développement pour des plateformes telles que HBOMax, Disney+, Netflix et les chaînes hertziennes.