F. CHEVALIER (Limelight Networks) : «36% des joueurs seraient prêts à quitter leur emploi pour devenir des joueurs professionnels»

113

Les jeux vidéo en ligne atteignent des taux records avec des joueurs reléguant travail, amis et couple au second plan, selon l’étude «State of Online Gaming» de Limelight Networks. Entretien avec Franck CHEVALIER, Director Solutions Engineering, EMEA de Limelight Networks. 

media+

Combien de temps les joueurs de jeux vidéo consacrent-ils à leur passion ?

Franck CHEVALIER

7 heures par semaine ! C’est le temps que les joueurs y consacrent. Il s’agit d’une nette augmentation de près de 20% par rapport à l’année dernière. La popularité des jeux vidéo en ligne ne cesse de croître, notamment chez les jeunes adultes, âgés de 26 à 35 ans, qui passent 8 heures et 13’ par semaine à jouer, soit une augmentation de 25% par rapport à l’année dernière.

media+

A quoi est lié ce phénomène ?

Franck CHEVALIER

A la façon dont la société évolue. Les joueurs âgés de 40 à 50 ans jouent également de façon très régulière sur console, PC et mobile. Les jeux occasionnels comme «Candy Crush» et «Angry Birds» constituent le type de contenus liés aux jeux les plus recherchés dans le monde. Cependant, les jeunes joueurs préfèrent des jeux comme «Fortnite».

media+

Cette hausse de la consommation est-elle liée de l’émergence de l’E-Sport ?

Franck CHEVALIER

Bien évidemment ! Les événements E-Sport réunissent des milliers de personnes sur place et en ligne. Comme le précise l’étude «State of Online Gaming» de Limelight Networks, les joueurs allemands trustent le haut du classement avec une moyenne de 8 heures par semaine consacrées à la pratique. A contrario, les joueurs sud-coréens enregistrent la moyenne hebdomadaire la plus basse avec 6,69 heures. Quant aux joueurs français, ils sont légèrement au-dessus de la moyenne avec un peu moins de 7 heures par semaine.

media+

Quel impact l’E-Sport peut-il avoir sur les joueurs les plus accros ?

Franck CHEVALIER

Si les Français passent en moyenne 1h18 à jouer d’affilée, une session de jeu peut aller jusqu’à presque 3h45. Ainsi, plus d’un quart des joueurs français (soit 23%) ont déjà manqué une sortie entre amis ou un rendez-vous pour pouvoir continuer à jouer et près de la moitié ont fait l’impasse sur leur sommeil. L’évolution de l’E-Sport et son expansion sont telles que désormais 36% des joueurs dans le monde seraient prêts à quitter leur emploi pour devenir des joueurs professionnels s’ils pouvaient en vivre, soit +11% par rapport à l’année dernière.

media+

Comment évolue le phénomène ?

Franck CHEVALIER

Nombreux sont les joueurs qui, lorsqu’ils ne jouent pas, regardent d’autres personnes jouer en ligne. Ils sont près de 60% dans le monde à s’adonner à cette activité chaque semaine, et 10% d’entre eux y consacrent plus de 7 heures. En France, la moitié des joueurs y consacrent leur temps avec une moyenne de 2 heures par semaine. Pour les jeunes joueurs, regarder les autres jouer en ligne est plus appréciable que regarder du sport traditionnel à la télévision. De fait, les joueurs âgés de 18 à 25 ans passent près de 4 heures par semaine à regarder des jeux vidéo en ligne, ce qui représente 77% plus de temps par rapport au temps passé à regarder des émissions sportives traditionnelles.