F. DARUTY (20 Minutes) : «Aujourd’hui, nous initions des projets sur le Web 3.0»

147

20 Minutes vient de fêter son 20ème anniversaire. Au fil du temps, la marque a accompagné de nombreuses mutations de la presse et des médias. Bilan et perspectives avec Frédéric DARUTY, Président & Directeur de la publication de «20 Minutes».

media+

Vingt ans après sa création, «20 Minutes» rassemble plus de 20 millions de lecteurs. Comment analysez-vous ces chiffres?

Frédéric DARUTY

C’est une histoire qui s’est construite avec des collaborateurs qui n’ont cessé de renouveler le média. Nous continuons à écrire l’histoire. Aujourd’hui, ils sont en effet plus de 20 millions d’individus (1 Français sur 3) à utiliser nos ressources et nos supports pour s’informer : journal, suppléments, site, appli, vidéos, podcasts…

media+

Quelle est votre stratégie sur le papier ?

Frédéric DARUTY

En quelques années, le mobile et le numérique ont transformé les usages. Ce mouvement s’est accéléré avec la crise sanitaire et les confinements. Lorsque l’on prend en main «20 Minutes» dans les transports en commun, il faut reconnaître que le lecteur ne va pas forcément le lire immédiatement, mais souvent a posteriori. C’est pourquoi, la nouvelle formule – lancée en juin 2021 – a été pensée pour que le journal puisse se lire tout au long de la journée, et pas uniquement le matin. A ce jour, nous sommes distribués 3 jours par semaine (lundi, mercredi et vendredi) dans 11 bassins d’agglomérations, portant à 24 millions de personnes la population couverte, soit 37% des Français.

media+

Le profil de votre lecteur sur le mobile est-il le même que sur le papier ?

Frédéric DARUTY

Sur le papier, nous sommes clairement identifiés par les jeunes urbains actifs. Sur la partie numérique, nous avons une couverture nationale plus élargie, puisque nous sommes accessibles partout, sur tout le territoire.

media+

Quels sont les nouveaux enjeux pour «20 Minutes» ?

Frédéric DARUTY

Nous voulons préserver des éléments fondamentaux : une qualité d’information, une vérification de l’information et une indépendance. Autre priorité, continuer à délivrer gratuitement une info juste, accessible et éclairante, au plus près des préoccupations de ses lecteurs.

media+

La publicité est votre principale source de revenus…

Frédéric DARUTY

C’est exact, et nous assumons notre gratuité. L’activité numérique grandit et c’est un marché sur lequel nous allons nous appuyer. Il nous aide dans nos investissements et perspectives de croissance. Il y a aussi une vraie demande en termes d’usages sur les formats vidéo, auprès de la cible des jeunes. Nous enregistrons en moyenne 100 millions de streams par mois. C’est un vrai enjeu en termes de volume de production vidéo, de diffusion, de partenariats, de visibilité.

media+

Quels sont vos projets ?

Frédéric DARUTY

«20 Minutes» a été pionnier sur le Web 2.0, présent sur le format mobile dès 2007 mais aussi premier sur les formats conversationnels. Aujourd’hui, nous initions des projets sur le Web 3.0. Une nouvelle révolution des usages qui s’appuie entre autres sur la crypto-monnaie et qui donne plus de transparence et de sécurisation aux contenus et aux échanges. C’est quelque chose qui anime la rédaction.