F. DUHAYOT (Studio 89) : « Nous multiplions les démarches éco-responsables sur nos productions »

685

MEDIA +

Tous les mercredis à partir du 19 février à 21h05 sur M6, «Top Chef» fait son retour pour une 11ème saison. Est-ce un enjeu de production pour Studio 89 ?

Florence DUHAYOT

Il s’agit d’abord d’une aventure télévisuelle hors du commun. A son lancement, il y avait une grosse compétition entre «MasterChef» et «Top Chef». Ce n’était pas gagné d’avance. C’était l’une des premières émissions de cuisine en Prime. En plus d’être un enjeu de production, il y a un affectif très fort sur cette marque qui entame sa 11ème saison sur M6. C’est l’une des deux franchises les plus fortes de la chaîne. Considéré dès le départ comme un concours culinaire, «Top Chef» est aujourd’hui reconnu par ses pairs. Le bouche-à-oreille a fonctionné et tous les chefs étoilés sont venus. Ils ont cautionné l’émission. Enfin, «Top Chef» a redoré le blason des cuisiniers. Ça a créé des vocations. Toutes les écoles de cuisine nous l’ont dit, leur fréquentation a littéralement explosé.

MEDIA +

Faire passer des émotions à travers des aliments, c’est ça le secret ?

Florence DUHAYOT

En réalité, on met en lumière des gens passionnés et dont c’est la vocation. Il est là le secret. La démarche est sincère. De plus, la gastronomie française a changé et elle a suivi les codes de la société. Pour la 11ème saison de «Top Chef», deux tendances se dessinent. D’abord, un premier courant «green» et éco-responsable avec des chefs prenant en compte l’impact de la cuisine sur la planète. Le deuxième axe se focalise sur une cuisine décomplexée avec la mise à l’honneur de cuisiniers ayant une démarche audacieuse qui bouge les codes.

MEDIA +

Vos productions sont-elles éco-responsables ?

Florence DUHAYOT

Nous essayons de l’être. Même si nous ne sommes pas irréprochables, nous multiplions les démarches éco-responsables. La nourriture non utilisée dans «Top Chef» est donnée à la Croix-Rouge. Il n’y a plus de plastique sur nos productions. Tous les couverts sont en bois. Même sur le papier, nous n’imprimons plus rien.

MEDIA +

Comment vos «cooking shows» se déclinent-ils ?

Florence DUHAYOT

On poursuit la production de «Cauchemar en cuisine» avec Philippe Etchebest. «Objectif Top Chef» donne aujourd’hui sa chance à des apprentis et des amateurs. L’émission a progressé en audience tout au long de la saison. Dans un autre genre, «La grande vadrouille de Norbert» à partir du 29 février sur 6ter, s’impose comme un road-trip dans les terroirs.

MEDIA +

Quelle est la part de créations originales chez Studio 89 ?  

Florence DUHAYOT

Elles représentent plus de la moitié de nos productions. Notre métier consiste à penser que tout est possible. De petites idées peuvent devenir très grandes si on les traite d’un certain point de vue. Il y a encore mille choses à inventer

MEDIA +

Dans le cadre d’une future émission, vous cherchez des candidats pour dormir dans un château hanté …

Florence DUHAYOT

C’est une erreur ! Ce n’est pas destiné à un format, mais à une séquence dans un format. C’est un appel à témoins pour un pilote, mais l’objet n’est pas les maisons hantées !

MEDIA +

Pilotez-vous vos projets ?

Florence DUHAYOT

Sur les formats étrangers, on entre directement en production sur la base de la bible qui nous est fournie. C’est ce qui s’est passé pour «Mariés au premier regard». Quant aux créations originales, à partir du moment où il y a des doutes sur la mécanique, nous tournons des pilotes soit en intégralité, soit en partie. 

LES DIRIGEANTS

F. DUHAYOT

Directrice générale

COORDONNEES

114 Avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine

DATE DE CREATION

2004

PRODUCTIONS

«Top Chef», «Cauchemar en cuisine», «Mariés au premier

regard», …