Festival de Cannes: le légendaire studio d’animation japonais Ghibli recevra une Palme d’or d’honneur à la 77ème édition en mai prochain

195

Le légendaire studio d’animation japonais Ghibli, co-fondé par Hayao Miyazaki, recevra une Palme d’or d’honneur lors du 77ème Festival de Cannes en mai, ont annoncé les organisateurs ce mercredi 17 avril 2024.

«Porco Rosso», «Princesse Mononoké», «Le Voyage de Chihiro», «Mon voisin Totoro»… Epiques et poétiques, les films emblématiques de la maison Ghibli sont considérés comme des chefs d’oeuvre du cinéma, qui ont contribué en quarante ans à donner ses lettres de noblesse à l’animation.

Plutôt que de décorer le seul Hayao Miyazaki, figure la plus connue du studio, dont les apparitions publiques sont rarissimes, le Festival a choisi pour la première fois de décerner une Palme d’honneur collective au studio, dont l’autre grand nom, Isao Takahata, est décédé en 2018.

Sa troisième figure, le producteur Toshio Suzuki, âgé de 75 ans, s’est dit «vraiment honoré et heureux», à l’annonce de cette distinction.

«Comme toutes les icônes du cinéma, (les personnages de ces films) peuplent nos imaginaires d’univers foisonnants et colorés et de récits sensibles et engagés», ont déclaré Iris Knobloch et Thierry Frémaux, à la tête du Festival de Cannes, dans un communiqué.

«Avec Ghibli, le cinéma d’animation japonais se vit comme l’une des grandes aventures de la cinéphilie, entre tradition et modernité», ajoutent-ils.

A 83 ans, Hayao Miyazaki a annoncé sa retraite artistique à plusieurs reprises, avant de reprendre le chemin de la table à dessins.

Son dernier film, «Le Garçon et le Héron», a remporté l’Oscar du meilleur film d’animation, son deuxième après celui décroché par «Le Voyage de Chihiro» en 2003.

Ghibli est devenu en fin d’année dernière une filiale de la chaîne de télévision japonaise Nippon TV, laquelle s’est engagée à respecter son autonomie.

Une autre Palme d’or d’honneur doit être remise pendant le Festival (14-25 mai) à une autre figure de la culture populaire et légende du 7e art, côté Hollywood : George Lucas, le père de la saga «Star Wars».