France 2 : Hugo Clément dans les pas de Jean-Luc Delarue

174

Hugo Clément présentera bientôt sur France 2 un nouveau magazine de société où des gens prendront en direct de grandes décisions sur leur vie, guidés par des conseils d’experts et les avis des téléspectateurs. Dévoilée mercredi par France Télévisions, l’émission «Nos grandes décisions» a été imaginée par un grand nom de la télé, Thierry Ardisson. Elle sera programmée en deuxième partie de soirée, en semaine, de façon hebdomadaire par salves de plusieurs numéros.

Son animation en plateau marque un changement de registre pour Hugo Clément, journaliste de terrain qu’on associe surtout aux thématiques environnementales, comme dans son autre émission, «Sur le front». «Je n’avais pas envie de m’enfermer dans un seul format», a-t-il expliqué en conférence de presse. «Quand Thierry m’a proposé (ce nouveau magazine), j’ai eu un petit doute. Mais très vite, j’ai eu envie de le faire», a poursuivi l’animateur de 34 ans. Le choisir «était une évidence» a commenté Thierry Ardisson, 75 ans. Ce format signe «le grand retour de l’émission qu’on avait à l’époque de Jean-Luc Delarue», qui traitait «de grandes questions de société et de questions intimes», a estimé Nicolas Daniel, directeur des magazines de France Télévisions. Décédé d’un cancer en 2012 à 48 ans, Delarue a marqué la télé des années 90/2000 grâce notamment au magazine «Ça se discute». Malgré des différences notables avec «Nos grandes décisions», «on ne peut pas renier la filiation», a reconnu Hugo Clément, qui trouve «très flatteur» d’être comparé à son aîné. «Nos grandes décisions» mettra à l’affiche trois témoins qui ont un choix personnel ou professionnel à faire. En une demi-heure chacun, ils exposeront leur cas de conscience et recevront les conseils d’experts, de célébrités et d’anonymes passés par la même situation.

Les téléspectateurs pourront donner leur avis par SMS (gratuit), dans un «mini-référendum», selon Hugo Clément. A la fin, le témoin aura 20 secondes pour prendre sa décision. Dans l’émission-test (partiellement tournée avec des comédiens), on voit une infirmière se demander si elle doit démissionner de l’hôpital, une mère hésiter à acheter un portable à son enfant ou un trentenaire s’interroger sur la vasectomie. «L’idée centrale, c’est de parler de thèmes de société à travers des cas concrets», a souligné Hugo Clément, selon qui l’émission alternera entre thèmes très sérieux et plus légers.