France 2 : Tesla reproche à «Envoyé spécial» des «omissions volontaires»

67

Le constructeur américain d’automobiles électriques Tesla a reproché mercredi à l’émission «Envoyé spécial» de France 2 des «omissions volontaires» dans un reportage relatant un incident qui s’est produit pendant une visite guidée dans son usine américaine. 

Dans un message sur le blog de son site internet français, Tesla a réagi au sujet «Voitures électriques: un produit d’avenir?» diffusé le 5 février au cours de l’émission d’investigation. 

On y voit une interview dans l’usine de Fremont (Californie) être interrompue par une alarme incendie et une évacuation des employés. «Les représentants de Tesla (…) nous expliqueront ensuite que l’incendie était dû à un court-circuit, sans plus d’explications», selon le commentaire. 

Le montage embraye ensuite sur des vidéos d’incendies de Tesla mises en ligne sur internet après des chocs, accidents «rares», mais «spectaculaires», poursuit le commentaire. 

Sur son blog mercredi, Tesla a donné sa version de l’incident dans l’usine, qui date selon elle de novembre 2014: «Ce jour-là, la perceuse de l’un de nos employés s’est mise à émettre une fumée épaisse sans raisons apparentes alors qu’elle était branchée à une prise murale. A titre préventif, les ouvriers présents ont évacué leur poste et nous avons demandé au groupe de journalistes de faire de même». 

«Après 10 minutes, nous avons expliqué aux journalistes ce qu’il s’était passé et nous les avons invités à reprendre la visite», a ajouté l’entreprise. 

«Malheureusement, la rédaction a utilisé ces images pour sous-entendre que nos batteries et donc nos voitures étaient sujettes à s’enflammer facilement. A aucun moment la cause réelle n’a été évoquée», selon la même source. 

«Nous ne pensions pas que la rédaction cacherait des faits aux téléspectateurs, présentant par là-même une enquête incomplète», a regretté l’entreprise, en soulignant, comme l’a fait «Envoyé spécial» dans son reportage, que les incendies de Tesla n’ont concerné que trois exemplaires de sa berline Model S sur une production de plusieurs dizaines de milliers. 

Tesla fait valoir qu’aux États-Unis, selon les statistiques officielles, un feu de voiture se produit en moyenne «tous les 32 millions de kilomètres parcourus» et affirme que le ratio pour Tesla est d’«un tous les 160 millions de kilomètres».