France 3 lance lundi le «18.30», une nouvelle tranche d’information déclinée en 13 éditions régionales

22

France 3 lance lundi le «18.30», une nouvelle tranche d’information déclinée en 13 éditions régionales, poursuivant sa stratégie de développement dans l’info de proximité, malgré une grogne des syndicats qui souhaiteraient un report de sa mise en place. 

Ce rendez-vous proposé du lundi au vendredi, offrira «un regard renouvelé sur l’info dans les régions, juste avant les éditions locales et le 19/20», avait expliqué France 3 dans un communiqué publié mi-janvier. 

Les contenus, qui varieront de région en région, se veulent complémentaires des journaux déjà produits par les antennes régionales et locales de France 3: il pourra s’agir «du décodage d’un thème ou d’une question (…), de rencontres en direct avec les habitants au plus proche du terrain, vérification d’informations avec des experts, immersion, mise en avant d’initiatives solidaires et positives…» 

Cette nouvelle tranche s’inscrit dans une stratégie de régionalisation de France 3, qui prévoit un accroissement des contenus produits et diffusés dans les territoires, au détriment des programmes nationaux. 

La chaîne s’est notamment engagée dans une politique de co-diffusion des matinales du réseau de la radio France Bleu, et développe de nouveaux formats d’émissions comme «Le grand concours des régions», créé en décembre, qui mise sur la France des terroirs. 

Et ce, dans une période où l’info de proximité et les territoires suscitent l’intérêt de plusieurs acteurs dans l’audiovisuel, notamment BFM (groupe Altice) qui a lancé des chaînes locales (à Paris, Lyon, Lille…); des éditeurs de presse quotidiennne régionale qui viennent de s’allier au sein du projet «Territoires TV»; TF1 qui a créé la plateforme «JPPTV» animée par Jean-Pierre Pernaut; et l’organisation des télés locales, Locales.fr, qui milite pour la création d’une «télévision des territoires» sur la TNT. 

Cependant, plusieurs syndicats de la chaîne (CGT, SNJ et Sud) ont lancé cette semaine un mouvement de grève au sein du réseau régional de France 3, qui a perturbé plusieurs de ses antennes. 

Ils veulent obtenir le report en septembre du «18.30», invoquant plusieurs motifs (manque de préparation, manque de moyens dédiés, crise sanitaire). 

Cependant la direction de la chaîne a défendu et maintenu le projet, et un porte-parole de la chaîne a confirmé vendredi que ce nouveau rendez-vous serait bien lancé lundi, dans les 13 déclinaisons prévues.