France 5 va lancer lundi «C ce soir, le débat», une émission quotidienne en 2ème partie de soirée

27

France 5 diffusera lundi le premier numéro de «C ce soir, le débat», une émission quotidienne diffusée en deuxième partie de soirée et animée par Karim Rissouli («C Politique»), qui dit vouloir remettre à l’honneur les échanges apaisés, sans clashes ni invectives. 

Cette émission, programmée du lundi au jeudi vers 22H30, fait partie des nouveautés annoncées début janvier par France Télévisions dans ses grilles. 

Si les débats sont innombrables à la télé, et se sont notamment multipliés sur les chaînes d’info, France 5 veut jouer la carte de la différence par rapport à des émissions existantes qui donneraient trop souvent la prime au buzz et aux polémiques. 

«On a envie de remettre le débat d’idée à l’honneur sur le service public, mais l’idée n’est pas de distribuer des gants de boxe et que les gens se tapent dessus, c’est qu’on arrive à s’écouter les uns les autres, même si on est pas d’accord, histoire d’être un peu plus intelligents à la fin qu’au début», a expliqué Karim Rissouli. 

«On a envie de sortir de l’hystérisation. La société est de plus en plus polarisée, et on veut faire une émission qui produise du sens», a-t-il ajouté. 

Pour l’y aider, le présentateur sera entouré de quatre complices : Jean Birnbaum, le directeur du Monde des livres, Laure Adler, qui signe son retour à la télé, Camille Diao, journaliste culturelle (Radio Nova, Arte…), et le journaliste d’investigation Maxime Darquier (Brut, «C Politique»). 

Une bande bien en phase avec l’objectif de l’émission. Comme en écho à la philosophie de «C ce soir, le débat», Jean Birnbaum a publié l’été dernier «Le courage de la nuance», une série de portraits de grands intellectuels qui cultivaient l’»antique vertu de la modération», rappelle d’ailleurs le présentateur. 

Chaque émission aura pour invité principal une personnalité ayant du recul sur l’actualité : intellectuels, romanciers, artistes… Elle fera également témoigner des acteurs issus d’horizons variés. 

Pour son présentateur, «C le soir, le débat», qui sera enregistrée dans les conditions du direct, veut «poursuivre sur le chemin» de «C Politique», l’émission dominicale créée en 2009 sur France 5 et qu’il présente depuis 2016. 

«L’une des raisons qui a poussé France Télévisions à créer cette nouvelle case, c’est le succès de «C Politique» et la façon qu’on a eu de s’emparer du débat d’idées», assure-t-il.