France : avec Jaimelinfo.fr, les lecteurs financent directement l’information

65

France : avec Jaimelinfo.fr, les lecteurs financent directement l’information

Permettre au lecteur de financer directement un reportage ou un projet de développement d’un site d’information, c’est désormais possible grâce à la plateforme française Jaimelinfo.fr, lancée lundi, et qui associe déjà près de 80 sites et blogs. Reconnus, de plus en plus lus et consultés, les sites d’information, qu’ils soient payants (Mediapart, Arrêts sur images) ou gratuits (Rue89, OWNI), généralistes ou thématiques, locaux ou nationaux, reposent néanmoins sur une économie fragile. D’où l’idée d’en appeler au «crowdfunding», le financement collectif, d’autant que la plupart du temps, ces sites disposent de communautés de lecteurs pas nécessairement très étoffées mais très fidèles et impliquées. «Jaimelinfo (www.jaimelinfo.fr) n’apporte pas toutes les solutions (au financement des sites), mais au moins une partie», a expliqué Maurice Botbol, vice-président de l’association J’aime l’info qui gère la plateforme. «Il y avait une demande des lecteurs qui était: «Comment peut-on vous soutenir autrement qu’en lisant et en commentant?»», a assuré Laurent Mauriac, cofondateur du site Rue89 et président de l’association. Très vite, Jaimelinfo espère réunir près de 100 sites et blogs francophones. Pour prétendre figurer sur la plateforme, ceux-ci doivent impérativement proposer un travail journalistique ainsi qu’une information originale et régulière. Ils doivent également s’engager à rendre compte, au moins tous les trois mois, de l’utilisation des dons. Les internautes, eux, ont le choix de financer le développement d’un site ou un projet particulier (reportage, enquête, nouvelle fonctionnalité…).