France TV/ «Salafistes» : il faut une certaine maturité pour comprendre (Pellerin)

100
Male hand using Tv remote control

«Salafistes» a été interdit aux moins de 18 ans parce qu’il faut une certaine «maturité» pour comprendre ce documentaire sur l’islam radical dont certains passages sont «extrêmement choquants», a justifié jeudi la ministre de la Culture, Fleur Pellerin. Son interdiction aux moins de 18 ans est «une décision très rare, je l’assume totalement», car «il faut de la maturité, le recul critique nécessaire pour comprendre la dénonciation qui est dans ce film», a affirmé sur Europe 1 Fleur Pellerin, qui avait annoncé la veille que «Salafistes» serait interdit aux mineurs. «Les auteurs ont pris le parti de montrer sans voix off, sans commentaire, des salafistes prêcher la charia, pourquoi c’est bien de tuer des juifs, de pendre un voleur, pourquoi les femmes ne sont pas les égales des hommes», a expliqué la ministre, évoquant des «passages extrêmement choquants» du film. «(…) ce parti pris d’absence de commentaire, de décryptage, de contextualisation, ne rend pas ce film visible par tout public», a-t-elle jugé. Interrogé sur le fait que «Salafistes» ait été coproduit par France 3, la ministre a fait valoir que ce documentaire avait été fait «par un réalisateur et des journalistes connus dans le secteur». «Je crois que France Télévisions n’avait pas vu les rushs, les versions intermédiaires du projet», a-t-elle encore noté. France Télévisions a annoncé jeudi qu’il ne diffuserait pas le documentaire sur ses antennes, dénonçant «une absence de décryptage».