Groupe TF1: une nouvelle version de son site MYTF1 dès le 11 juin

89

Le groupe TF1 lancera le 11 juin une nouvelle version de son site MYTF1, qui intégrera de nouvelles fonctionnalités, des recommandations personnalisées et des contenus exclusifs (non diffusés sur ses chaînes), en plus du visionnage de programmes en direct et en rattrapage. Après avoir actualisé les versions du portail MYTF1 intégrées aux box des opérateurs de télécoms (Free, Bouygues Télécom et depuis mardi, SFR), le groupe s’est attaqué à celle dite OTT, c’est-à-dire dédiée aux ordinateurs, téléphones et tablette.Présenté ce mercredi lors d’une conférence de presse au siège du groupe, le nouveau site MYTF1.fr veut répondre aux attentes des internautes, qui veulent consommer plus de vidéos, de meilleure qualité, sur tous supports et en mobilité. MYTF1 sera doté d’un nouveau lecteur vidéo avec une qualité deux fois supérieure à la concurrence, selon le groupe. La vidéo lue prendra plus de place à l’écran (+30%), et l’offre sera désormais personnalisée grâce à un moteur de recommandations (absent de l’ancienne version). La VOST (version originale sous-titrée) fait son apparition. Autre fonction qui rappelle les plateformes à la Netflix, des extraits des programmes seront joués au cours de la navigation, pour en donner un aperçu, et on pourra reprendre la lecture d’un appareil à l’autre (par exemple, on commence un épisode sur son ordinateur, et on peut reprendre sa lecture plus tard sur un smartphone…). Enfin (outre un logo et un habillage repensés), MYTF1 va s’enrichir de 2.500 heures de contenus supplémentaires et exclusifs, en plus des 6.000 heures de programmes issus des différentes chaînes du groupe (TF1, TMC, TFX…) et déjà disponibles. Il s’agira soit de créations originales, soit d’acquisitions, dans cinq thématiques, mélangeant classiques et inédits: mangas (Dragon Ball Z, Nicky Larson, Albator, Naruto…), télénovelas (genre sur lequel le groupe mise de plus en plus), téléréalité, fiction française (Sous le soleil…) et fiction étrangère («Clique» de la BBC…). Cette offre «plus variée et plus large», selon Xavier Gandon, directeur des antennes du groupe, pourrait s’enrichir l’an prochain de fictions inédites produites par TF1. MYTF1 restera gratuit, et financé par la publicité. Il se veut complémentaire de la future plateforme Salto (commune à France Télévisions, TF1 et M6, et en cours d’examen par l’Autorité de la concurrence), qui proposera des offres sur abonnement. Le groupe a également revu le volet publicitaire du site. Avec une petite révolution: les publicités dites «display» (telles que les bannières), vont disparaître totalement, et MYTF1 ne proposera plus que des publicités au format vidéo à ses annonceurs. Vu la très forte croissance du marché de la publicité vidéo en France (+47%), ce nouveau modèle publicitaire devrait plus que compenser la fin du «display», assure TF1. Autre changement, qui vise à améliorer l’expérience globale des utilisateurs en réduisant la «pression publicitaire», le groupe va baisser de 30% la durée des pubs avant chaque programme («pré-rolls»), mais rallongera parallèlement les coupures pubs («mid-rolls»). Enfin, s’il faudra toujours se connecter avec un identifiant pour utiliser le site, ce qui permet d’opérer un ciblage publicitaire, le groupe dit réfléchir à un processus plus souple pour les utilisateurs, qui permettra par exemple de commencer à regarder un match en direct, sans avoir à saisir immédiatement son mot de passe.