H. BARILLÉ (Procidis) : «Nous allons entrer en développement d’une nouvelle série : «Il était une fois… les Objets»

35

Créée dans les années 60 par Albert Barillé, pionnier dans son domaine et créateur du concept de la série d’animation ludo-éducative, Procidis (société de production française indépendante) poursuit ses activités, notamment grâce aux séries «Il était une fois…» réunies sous la marque «Hello Maestro».

MEDIA +

Producteur et distributeur indépendant, Procidis vend les séries d’animation «Il était une fois…» dans plus de 100 pays. Votre stratégie est-elle basée essentiellement sur cette marque ?

Hélène BARILLÉ

Absolument ! Nous avons créé une marque-ombrelle, «Hello Maestro !» pour parler de la saga «Il était une fois…» composée de 7 séries de 26 épisodes de 26 minutes, soit 80 heures de programmes. La première série date de 1978 avec «Il était une fois… l’Homme», suivie de «Il était une fois… l’Espace» (1982), «Il était une fois… la Vie» (1986), «Il était une fois… les Amériques» (1991), «Il était une fois… les Découvreurs» (1994), «Il était une fois… les Explorateurs» (1997) puis la dernière, «Il était une fois… Notre Terre» (2009). Nous allons entrer en développement d’une nouvelle série, «Il était une fois… les Objets» (78X7’). Nous serons coproducteurs avec la société Samka Productions. On espère être à l’antenne fin 2022-début 2023. Nous ferons évoluer le graphisme de la série tout en respectant les fondamentaux.

MEDIA +

Entre 2009 et aujourd’hui, vos activités étaient donc concentrées sur la distribution de la gestion de la marque ?

Hélène BARILLÉ

Du temps du producteur-réalisateur Albert Barillé, la société Procidis faisait purement de la production. Il y a eu ensuite des opportunités autour du développement de produits dérivés gérés par d’autres structures. Quand Albert nous a quittés, je me suis retrouvée avec un patrimoine à fort potentiel de développement en diffusion et produits dérivés. Pendant ces dix dernières années, la stratégie a été de restaurer les séries tout en assurant un développement à 360° pour chacune d’elles en France et à l’étranger, avec du merchandising ludo-éducatif, du publishing et un déploiement digital. L’ensemble des génériques et des bandes-son de chacune des séries (composé entre autres par Michel Legrand et Yasuo Sugiyama, ndlr) ainsi qu’une playlist des meilleures musiques sont disponibles depuis le 15 janvier 2021 sur toutes les plateformes de streaming ainsi qu’à la vente en téléchargement sur iTunes. On a foncé également tête baissée sur les audios drama que nous coproduisons avec Sony Music. Ils cartonnent et se développent en Espagne et en Italie, entre autres.

MEDIA +

A qui la saga «Hello Maestro» est-elle destinée aujourd’hui ?

Hélène BARILLÉ

Elle est devenue transgénérationnelle et familiale. Notre cœur de cible sur les séries reste les 6-10 ans. Le public se renouvelle avec les nouvelles générations. Cette année, la saga est diffusée sur France 4 et Science et Vie Junior. Elle était en 2020 sur Gulli. A l’étranger, nous sommes programmés en Italie sur Cartoonito (Mediaset), la télévision polonaise, suisse, espagnole, belge et de nombreux pays de l’Est.

MEDIA +

Quelles sont les retombées de cette activité sur vos revenus ?

Hélène BARILLÉ

La moitié des revenus est constituée de l’exploitation des droits d’auteur de la série qui continue d’être programmée. L’autre moitié des produits dérivés.

MEDIA +

Développez-vous d’autres licences ?

Hélène BARILLÉ

Oui, nous ressortons des cartons «Colargol», une série en stop-motion autour d’un petit ours qui est arrivée à l’antenne à la fin des années 60. Nous travaillons sur un nouveau scénario pour en faire d’abord un long métrage, puis une série d’animation. Procidis est résolument tournée vers l’avenir. Nous avons l’honneur d’être labellisé «Nation Apprenante» avec le souci d’accompagner les enfants et de rassurer les parents.

LES DIRIGEANTS

Hélène BARILLÉ

Présidente de Procidis

COORDONNEES

6 Rue Beffroy

92200 Neuilly-sur-Seine

DATE DE CREATION

1962

PRODUCTIONS

«Il était une fois… l’Homme», «Il était une fois… l’Espace», «Il était une fois… la Vie»,…