H. BELLECH (Calt Story): « Le format court en TV est propice à la comédie »

78

Après avoir produit des séries et des unitaires TV au sein de Calt Production (Loin de chez Nous, Vous les femmes, Des jours meilleurs, Hero Corp, La dernière échappée, Access, …), Hervé Bellech, producteur, lance sa filiale Calt Story en 2020.

MEDIA +

Dès le 4 juillet, du lundi au vendredi à 20h30, M6 lance «Comme des gosses», une nouvelle fiction courte d’humour dont vous êtes à l’initiative. Quelle est l’origine du projet ?

Hervé BELLECH

Fort du succès des formats courts sur M6, l’idée était de proposer à ce diffuseur une fiction quotidienne un peu nouvelle. En ce sens, j’ai acquis les droits d’adaptation de «Lice Mother», une série hollandaise feuilletonnante impertinente et décalée d’épisodes de 26’ qui s’attaque aux stéréotypes de la vie moderne au sein d’une école primaire. Nous avons adapté cette fiction pour créer 200 épisodes de 3’30’’ qui seront proposés quotidiennement sur une case quotidienne de 27’ environ, à 20h30 sur M6.

MEDIA +

Quelle est la vertu du format court en TV ?

Hervé BELLECH

Il est propice à la comédie et il est déclinable à l’infini. «Comme des gosses» est une fiction à sketchs mettant l’accent sur la cohabitation forcée et chaotique entre les parents d’élèves, plus ou moins impliqués dans l’éducation de leurs enfants et les membres de l’équipe éducative, tous gentiment sociopathes. Aux manettes de l’adaptation, Béatrice Fournera et Gaël Leforestier qui ont créé de nouveaux personnages pour une meilleure interaction entre eux.

MEDIA +

Comment s’est articulé votre travail de production ?

Hervé BELLECH

76 jours de tournage – décomposés en 4 sessions – ont été nécessaires pour mettre en boîte 200 épisodes. Nous avons profité des vacances scolaires pour faire venir des enfants. La mécanique de «Comme des gosses» a été rapidement bien huilée sachant que nous sommes éprouvés à ce type de production. L’essentiel était de bien préparer en amont, d’avoir des textes au cordeau et de tenir des journées à 10’ utiles/jour. Nous sommes sur une économie de programmes courts, moins puissante que celle d’une fiction de Prime. Le financement ne permet pas d’avoir autant de jours de tournage qu’une série de 52’. L’idée a donc été de trouver une mécanique permettant de garder un résultat qualitatif dans le jeu et dans la valeur de production. M6 nous a encouragés pendant toutes les phases. Nous avons su créer une émulation de groupe en encadrant une quarantaine d’auteurs et directeurs de collections, une troupe de comédiens talentueux et des techniciens qui se sont succédé avec brio sur 3 mois de tournage.

MEDIA +

Qu’avez-vous conservé de la série néerlandaise ?

Hervé BELLECH

Nous avons gardé son état d’esprit et adapté les histoires à la culture française. Le reste, c’est de la création originale. Nos personnages sont plus nombreux et bien caractérisés: un directeur maladroit et gaffeur, une maîtresse «vieille école», des instits aux méthodes très personnelles et des parents d’élèves prêts à tout pour la prunelle de leurs yeux. Diffusée sur la chaîne NPO3, la série originale «Lice Mother» a immédiatement rencontré le succès offrant à la chaîne son record historique d’audience avec plus de 5,2 millions de téléspectateurs (cumulé : linéaire + replay) et une part d’audience de 40%.

MEDIA +

Avez-vous des développements pour l’international ?

Hervé BELLECH

Absolument ! Une série fantastique de 8X52’ pour France Télévisions International. Intitulée «La Brigade des Cauchemars», elle est tirée de la bande dessinée à succès de Franck Thilliez.

MEDIA +

Vous faites preuve d’une assez grande diversification…

Hervé BELLECH

Exact !  Nous développons des projets de 26 et 52’ sur différents genres, ainsi que des longs métrages. Je n’ai pas de ligne éditoriale. Je fonctionne au coup de cœur. Je suis un amoureux du récit sous toutes ses formes et j’ai co-édité l’année dernière deux BD : «Dans la gueule du loup» sur la jeunesse de grand-reporter d’Anne Nivat, mais aussi «L’homme qui voulait être vieux» autour d’un personnage dépressif se croyant inadapté au monde actuel, qui veut rejoindre un ehpad en simulant les symptômes de la maladie d’Alzheimer.

LES DIRIGEANTS

H. BELLECH

Producteur

COORDONNEES

8 rue des Bateliers, 92110 Clichy

DATE DE CREATION

2020

PRODUCTIONS

«Comme des gosses» (M6), «Profession comédien» (TMC), «A mon tour» (F2),… (France.tv), «La dernière partie» (TF1),…