Huawei rejette les chefs d’inculpation des Etats-Unis et se dit «déçu»

340

Le géant chinois des télécoms Huawei a rejeté mardi les chefs d’inculpation annoncés par le ministère américain de la Justice contre l’entreprise, démentant avoir commis tout vol de technologies ou violation de sanctions contre l’Iran. «Huawei est déçu d’apprendre les accusations portées contre l’entreprise aujourd’hui», a indiqué la compagnie. «L’entreprise dément qu’elle, ou une de ses filiales ou sociétés affiliées, ait commis les violations supposées de la loi américaine énoncées dans chacun des actes d’accusation, n’a pas connaissance d’actes répréhensibles de la part de Mme Meng et est persuadée que les tribunaux américains aboutiront à la même conclusion», a-t-elle indiqué en référence à sa directrice financière, actuellement détenue au Canada en attente d’une éventuelle extradition.