iTunes: Comm. UE accorde un délai à Universal pour se défendre

    178

    Universal (groupe Vivendi) a annoncé mercredi avoir obtenu de la Commission européenne un «petit délai» pour présenter sa défense après avoir été critiqué, ainsi que d’autres maisons de disques, sur les pratiques commerciales de la boutique de musique en ligne iTunes d’Apple. La Commission a consenti à accorder un «petit délai» supplémentaire alors qu’Universal devait présenter ses arguments ce mercredi au plus tard, a indiqué un porte-parole de la maison de disques sans donner plus de détail.La Commission n’était pas joignable dans l’immédiat. Un premier délai de deux semaines avait déja été accordé le 5 juin à Universal, à l’instar notamment d’Apple qui avait également été mis en cause par Bruxelles. La commissaire européenne à la Concurrence Neelie Kroes avait épinglé en avril les majors de l’édition musicale pour avoir imposé des «restrictions territoriales» à Apple. Même si elle avait alors refusé de les nommer, elle avait en ligne de mire les quatre plus importantes du secteur: EMI, Warner, Universal et Sony BMG.