J-C. RAVAUX (Bouygues Telecom) : « La Cybersécurité, le Cloud et l’intégration de services font partie de nos axes prioritaires »

969

Opérateur global de communications Bouygues Telecom est aujourd’hui l’un des acteurs majeurs du secteur des télécoms. Présents sur le marché BtoB depuis 25 ans avec une expertise portée par ses équipes, on assiste à une accélération de sa croissance en 2023 sur trois piliers de son ADN : qualité, compétitivité et engagement humain. Tour d’horizon des initiatives présentes et futures avec Jean-Christophe RAVAUX, Directeur du marché BtoB et membre du comité de Direction Générale de Bouygues Telecom.

Quelle est la stratégie de Bouygues Telecom pour développer et consolider sa présence sur le marché BtoB ?

Bouygues Telecom a vu le jour en tant qu’opérateur mobile destiné au grand public. Au fil du temps, nous avons évolué vers le marché BtoB pour proposer des offres aux entreprises, d’abord mobile, puis fixe et services. Aujourd’hui, notre marché englobe les activités de Bouygues Telecom Entreprises, l’IoT sous la marque Objenious, ainsi que le développement de la 5G industrielle. Séparément, nous avons également développé une activité Wholesale (de grossiste) en forte croissance. Notre stratégie vise à fournir toujours plus et toujours mieux en matière de connectivité et au-delà de cette connectivité. En ce sens, nous avons également construit notre croissance autour des enjeux clés du secteur : tels que le cloud, la cybersécurité et l’intégration de services. En 2023, nous intensifions notre dynamisme en nous appuyant sur trois piliers de notre ADN : qualité, compétitivité et engagement. Notre objectif est de doubler notre taille au cours des prochaines années.

Quels sont les principaux défis auxquels Bouygues Telecom doit faire face dans le secteur BtoB, et comment comptez-vous les relever ?

Notre positionnement stratégique est d’être la première alternative de qualité en France. En tant qu’acteur franco-français, nous n’avons jamais eu besoin de chercher de la croissance à l’étranger. Aujourd’hui, Bouygues Telecom est partenaire du ministère de l’Intérieur pour construire le système national de communication mobile prioritaire et sécurisé à haut débit, appelé Réseau Radio du futur (RRF). Cette collaboration témoigne de la compétence technique de Bouygues Telecom et de la qualité de son réseau. En outre, nous fournissons des services de réseau fixe et mobile à environ 60% des entreprises du CAC 40 et continuons à remporter régulièrement des appels d’offres. Avec la fin du cuivre et le passage à la fibre, le secteur des télécommunications et de la connectivité se digitalise de plus en plus, et nous sommes prêts à relever ce défi.

Comment vous adaptez-vous aux évolutions technologiques, notamment la 5G et l’Internet des Objets (IoT), pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises ?

En tant qu’opérateur, nous mettons à disposition des entreprises- grands comptes, PME et ETI – la meilleure technologie possible en leur proposant des offres sur mesure, adaptées à leurs besoins. A titre d’exemple, nous avons conclu en mars dernier un partenariat avec ALTEN et Siemens France visant à développer les usages de la 5G industrielle en France et accompagner au mieux nos clients du monde de l’industrie dans leur processus de digitalisation en mettant à profit la mutualisation de nos expertises respectives.  Dans le cadre de cette collaboration, Bouygues Telecom Entreprises offrira une connectivité adaptée aux exigences de chaque industrie, garantissant qualité de service, sécurité du réseau et faible latence. Sur l’IoT, notre filiale Objenious jouit d’une part de marché importante et a encore engrangé plusieurs succès commerciaux internationaux, notamment dans l’automobile et les ascensoristes.

Comment se différencie-t-on de la concurrence ?

Toujours en misant sur la qualité, l’innovation et l’engagement humain. Nous souhaitons nous inscrire dans la durée en passant d’un modèle basé sur les fournisseurs à un modèle fondé sur des partenariats solides et pérennes.

Comment Bouygues Telecom travaille-t-il avec ses partenaires pour développer des solutions sur mesure pour ses clients professionnels ?

En avril 2022, nous avons conclu un accord de coopération de trois ans avec la Plateforme Automobile et plusieurs acteurs majeurs du secteur de la mobilité du futur tels que Stellantis, Renault ou encore Milla Group, pour créer 5G Open Road, l’un des plus grands programmes d’assistance à la conduite de véhicules autonomes connectés sur routes ouvertes en Europe. La 5G permet de développer de nombreux services de mobilité en connectant les véhicules entre eux, avec les infrastructures en bord de route et le cloud, pour améliorer la sécurité et fluidifier le trafic en zone dense. A titre d’illustration, Carrefour utilise depuis décembre 2022, le réseau 5G de Bouygues Telecom pour faire rouler des véhicules autonomes développés avec Milla Group pour livrer des courses aux étudiants de l’École Polytechnique. Autre exemple à Vélizy, où des navettes autonomes connectées en 5G transportent jusqu’à six personnes, fournissant ainsi un service de mobilité à la demande aux habitants.

Comment intégrez-vous les enjeux de responsabilité sociale et environnementale dans vos offres et services destinés au marché BtoB ?

Les enjeux environnementaux sont au cœur de nos préoccupations et nous avons été parmi les premiers opérateurs à proposer un Éco Portail qui permet de suivre le bilan carbone de la flotte mobile des entreprises. Grâce à cet outil paramétrable et personnalisable, les responsables RSE peuvent surveiller et réduire l’empreinte carbone de leur entreprise, tout en mettant en valeur leur stratégie RSE auprès de leurs collaborateurs.

Comment Bouygues Telecom aborde-t-il la question de la cybersécurité ?

En tant qu’Opérateur d’Infrastructures Vitales (OIV), nos équipes surveillent quotidiennement les potentielles attaques sur nos réseaux et travaillent avec les meilleurs acteurs du marché pour renforcer continuellement la sécurité. La cybersécurité est de plus en plus intégrée dans toutes nos offres.

Quels sont vos axes de développement prioritaires ?

 La Cybersécurité, le Cloud et l’intégration de services font partie de nos axes prioritaires. De nombreuses entreprises françaises utilisent encore largement l’ADSL, nous offrant ainsi des opportunités de conquête de parts de marché lors du passage à la fibre. Notre objectif est également d’accompagner au mieux ces entreprises dans leur transition vers un environnement cloud et sécurisé.

Enfin, quel regard portez-vous sur l’intelligence artificielle et l’utilisation sur vos services ?

Au sein du comité exécutif de Bouygues Telecom et de notre direction de l’innovation, nous avions identifié OpenAI, ChatGPT, DALL-E et leurs variantes depuis plus d’un an. Ces outils peuvent intervenir dans l’automatisation des activités dites à faible valeur ajoutée, et augmenter la productivité de nos collaborateurs mais nécessitent cependant un encadrement strict.