J. CURIEL (Groupe M6) : « Nous travaillons sur un nouveau magazine d’évasion en Prime pour M6 »

226

La télévision a toujours mis en lumière les talents : chanteurs, danseurs, chefs… Consciente de son rôle à jouer et forte de son ancrage dans le quotidien des Français, M6 s’engage en ce début d’année 2022 aux côtés de nouveaux talents : les entrepreneurs. M6 voit – en effet – avec la saison 2 de «Qui veut être mon associé ?», une nouvelle opportunité de valoriser l’initiative, l’innovation et d’apporter une alternative au développement de bonnes idées et de projets novateurs. Entretien avec Jonathan CURIEL, Directeur général adjoint des programmes de M6, W9 et 6TER (Groupe M6), en charge des magazines et des documentaires.

MEDIA +

«Qui veut être mon associé ?» (Satisfy) est de retour le 5 janvier en Prime sur M6. Pourquoi avoir reconduit aussi tardivement ce format ?

JONATHAN CURIEL

D’abord pour des raisons logistiques liées au confinement et à la situation sanitaire. Il n’était tout bonnement pas possible d’enchaîner aussi vite la production de la nouvelle saison, à la fois pour la sélection des dossiers et la rencontre des entrepreneurs. C’est une émission d’utilité publique, positive, et totalement dans l’air du temps : voilà pourquoi elle a été reconduite. En phase avec l’image de M6, avec des valeurs comme la créativité, l’innovation, la passion que nous voulons projeter pour la chaîne. Côté audience, la 1ère saison a été leader sur les jeunes avec 23% de pda sur les 25-34 ans. Le programme a donc été bien identifié. Nous voulons en faire une marque référente pour les années à venir. La saison 2 est pleine de promesses, d’histoires humaines, de projets made in France, toutes générations confondues. Nous avons intégré de nouveaux investisseurs (Anthony Bourbon, Sophie Mechally, Jean-Pierre Nadir et Isabelle Weill). Nous avons choisi des cas encore plus visuels. Enfin, la compétition et les interactions entre les membres du jury ont été nettement renforcées. Dans la 2ème partie de soirée de l’émission, il y aura retour sur les candidats pour lesquels il y a eu (ou non) des investissements la saison passée, pour savoir où ils en sont concrètement aujourd’hui dans leur entreprise. Forte demande en télévision et dans la société actuelle : assurer un suivi clair et bien montrer que les actions sont suivies d’effets.

MEDIA +

M6 a toujours mis en avant les talents (chanteurs, danseurs, chefs…). Il ne vous manquait que les entrepreneurs ?

JONATHAN CURIEL

Absolument, même s’il reste encore des métiers qui ne sont pas traités à l’antenne ! La période de Covid a créé un contexte économique atypique. «Qui veut être mon associé ?» s’inscrit dans un contexte de relance économique et a donc une vraie pertinence. D’un point de vue sociétal, cette crise du Covid a aussi suscité des vocations, un besoin de sens amplifié et des envies de changements de vie et de métier. De ce point de vue, l’émission tombe à pic. Preuve à l’appui, le nombre de créations d’entreprises depuis 2020 a atteint un niveau record avec 850.000 créations.

MEDIA +

Cet impact sociétal a-t-il eu des répercussions dans les autres formats mis à l’antenne ?

JONATHAN CURIEL

Oui, cela a été le cas dans les programmes mettant en lumière le changement de vie et les nouvelles vocations. Nous le voyons très clairement dans nos magazines. «Capital» dresse le portrait d’entrepreneurs qui créent leur entreprise, fruit d’un changement de vocation. «Zone interdite» va régulièrement à la rencontre de protagonistes qui se réinventent ou changent de voie. «66 Minutes» également, dans des grands formats dédiés à des villes étrangères où des Français se sont installés. Il y a à cet égard un aspect post-Covid que nous allons essayer d’approfondir : la découverte et l’évasion. Depuis leur salon ou ailleurs sur leurs écrans, les Français veulent partir à la découverte du monde, de nouvelles populations et se rendre dans des territoires peu connus. Cette soif d’évasion a été renforcée par cette période d’enfermement. Le besoin de sens est encore plus intense aujourd’hui et s’accompagne d’une volonté d’engagement. Engagement que l’on appuie dans «Qui veut être mon associé ?» mais également dans des dispositifs spéciaux comme la «semaine green» qui a lieu tous les ans au sein du Groupe M6, sur toutes les antennes télé et radio.

MEDIA +

Vos futurs documentaires sur M6 s’inscrivent-ils dans des cases dédiées ?

JONATHAN CURIEL

Non, ils auront leur vie à part. Nous voulons que les grands documentaires soient à la fois plus nombreux et plus événementiels. Les cases du dimanche sont déjà occupées par «Zone interdite», «Capital» et «Enquête exclusive», qui font partie de l’ADN historique de M6, et qui fonctionnent bien. Il n’y a donc aucune raison de changer ; les renouveler et les faire évoluer, oui. En revanche, nous voulons créer l’événement plusieurs fois dans l’année avec de grands documentaires sur des thématiques variées qui arrivent à l’antenne comme l’alimentation, un tour du monde à la recherche de la jeunesse éternelle, l’environnement, la découverte, ou encore le ré-ensauvagement avec des images à couper le souffle en matière d’écologie. Nous avons une petite dizaine de documentaires en préparation.

MEDIA +

De nouveaux magazines en vue en 2022 sur M6 ?

JONATHAN CURIEL

Cette saison, nous avons lancé «Appel à témoins» en direct avec Julien Courbet qui reviendra en 2022 en Prime Time. Concernant sa quotidienne «Ça peut vous arriver», l’audience de la case matinale a progressé avec un impact très positif sur la journée. Nous travaillons aussi sur de nouvelles thématiques autour de «Dossier Tabou» et sur un nouveau magazine d’évasion en Prime Time.

MEDIA +

Quid de la TNT ?

JONATHAN CURIEL

Le magazine d’investigation sociétal «Ultraviolet» arrive prochainement sur W9 avec des sujets coups de poing menés par une journaliste de talent sur le terrain. Autre nouveauté à venir, «Les villes les plus dangereuses du monde», une collection découverte très spectaculaire à la sauce W9, dans la veine des «Routes les plus dangereuses du monde» qui ont été l’un des succès de la saison passée sur la chaine. Le magazine écologique «2050» continue avec 2 nouveaux numéros, «Minute par Minute» également, «Enquête d’Action» et «Enquêtes criminelles» et la poursuite de documentaires unitaires et de grands portraits, au cœur de l’actualité. Sur 6TER, nous proposerons de nouveaux magazines dont un sur la rénovation et la construction de maisons au long cours, particulièrement intéressant et divertissant.