Jusqu’à 60.000 participants attendus fin février au Salon mondial du mobile (MWC) de Barcelone

348

Jusqu’à 60.000 participants sont attendus fin février au Salon mondial du mobile (MWC) de Barcelone, ont annoncé jeudi les organisateurs, qui prévoient une édition proche de celles de l’avant pandémie, malgré l’absence de quelques poids lourds du secteur. 

«Nous attendons entre 40 et 60.000 participants», pour un total de «plus de 1.500 exposants» provenant de 150 pays, a assuré lors d’une conférence de presse John Hoffman, patron de l’association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA), qui organise l’événement. 

Cette 16e édition du MWC, qui se tiendra du 28 février au 3 mars, sera ainsi celle du «retour» de «l’ensemble de l’écosystème» de la téléphonie mobile, a ajouté M. Hoffman, en précisant que sept des huit pavillons du palais des congrès de Barcelone seraient occupés cette année. 

Le Salon du mobile, événement phare pour le secteur des nouvelles technologies, avait été annulé à la dernière minute en 2020 en raison des multiples défections de la part des entreprises, même si la pandémie n’avait pas encore éclaté officiellement en Europe. 

Le congrès s’était en revanche bel et bien tenu l’an dernier, mais en juin et non en février, et dans un format hybride dû aux restrictions sanitaires: seuls 20.000 participants avaient ainsi foulé les allées du salon, contre 100.000 en temps normal. Cette année, «95%» des 1.000 intervenants programmés sur le salon «seront présents physiquement», a assuré Mats Granryd, directeur général de GSMA, en jugeant ce retour à la normale «important» pour l’«industrie» de la téléphonie mobile.  

Ces dernières semaines, quelques poids lourds du secteur ont fait savoir qu’ils ne viendraient pas, à l’image du japonais Sony, déjà absent l’an dernier, et du chinois Lenovo, qui ne participera que «virtuellement» à l’événement. 

Le leader mondial du smartphone Samsung sera en revanche bel et bien présent, tout comme Ericsson, Nokia, Verizon Google, Qualcomm, Cisco ou bien Huawei. Certaines entreprises seront par ailleurs présentes pour la première fois, comme Fujitsu et LG. 

Cette 16e édition du WMC se tiendra alors que la sixième vague de Covid-19 liée au variant Omicron est en recul en Espagne, malgré un nombre de contaminations encore élevé, notamment en Catalogne. 

Ce recul a poussé les autorités à mettre fin jeudi au port du masque obligatoire en extérieur, la Catalogne ayant décidé de son côté de rouvrir ses discothèques et de renoncer au passe sanitaire, jugé trop peu efficace.