Kudelski: le coût des cartes piratées de Premiere limité à 10 M CHF

    188

    Kudelski va débourser moins de 10 millions de francs suisses (6,23 millions d’euros) pour remplacer les cartes piratées du groupe allemand de télévision à péage Premiere, a indiqué un porte-parole du groupe helvétique. «Les coûts seront inférieurs à 10 millions de francs suisses», a précisé le porte-parole de Kudelski, ajoutant que le remplacement des cartes de cryptage était prévu par le «business-plan» du groupe. «Nous nous trouvons depuis longtemps dans une situation où nous combattons le piratage. Ce n’est rien de nouveau. Les cartes (de cryptage) ont atteint une durée de vie où il faut les changer», a-t-il souligné. Premiere a publié mercredi de façon inattendue des résultats provisoires pour 2007, qui ont notamment souffert d’un problème de piratage du système de codage. Selon le groupe allemand, des décodeurs piratés fabriqués à l’étranger et vendus en Allemagne «en grande quantité» ont permis à un certain nombre de personnes de capter Premiere sans y être abonné, ce qui a eu «des conséquences sur l’activité et la croissance de Premiere», a expliqué le groupe dans un communiqué. A partir du deuxième trimestre, la société va donc introduire une technologie de codage plus sophistiquée, qui devrait lui permettre d’enrayer le problème. «Les nouvelles cartes auront un niveau plus élevé (de protection), ce qui nous permettra de sécuriser le système de Premiere», a ajouté le porte-parole de Kudelski. Le groupe suisse, qui est sous contrat avec Premiere jusqu’en 2015, réalise près de 80% de son activité dans la division télévision numérique (systèmes de cryptage). En novembre, Kudelski avait déjà revu à la baisse ses perspectives de résultat pour l’exercice 2007 et s’attend désormais à un bénéfice opérationnel entre 85 et 95 millions de francs suisses, contre 110 et 125 millions annoncés début août. Kudelski poursuivait à la mi-journée sa chute à la Bourse suisse, avec une baisse de 15,1% à 16,55 francs suisses. Des analystes estiment que Premiere pourrait revoir l’attribution du contrat des systèmes de cryptage. «Il y a un certain risque que Kudelski perde (son contrat) avec Premiere», a estimé l’analyste de Helvea, Thomas Hilfing, dans une note de la banque suisse. «Toute les options sont actuellement ouvertes», a-t-il ajouté, estimant à environ 22 millions d’euros le montant du chiffre d’affaires que Kudelski réalise avec son contrat avec Premiere.