La 5G : ouverture commerciale en France pour fin 2020

157

 E nchères fin septembre, lancement effectif dès décembre : après la parenthèse du confinement, la 5G est de nouveau sur les rails pour une ouverture commerciale fin 2020, alors que les incertitudes demeurent autour du rôle de Huawei et des recours en justice. «Il est tout à fait vraisemblable que certains opérateurs souhaitent lancer la 5G d’ici la fin de l’année.» Le dernier mot reviendra à Orange, SFR, Bouygues et Free mais Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, a tranché. Les enchères pour attribuer les 11 blocs de fréquence encore disponibles auront lieu du 20 au 30 septembre et la nouvelle norme de téléphone mobile, censée révolutionner à partir de 2023 les usages du quotidien, devrait être déployée en France dès 2020, conformément au calendrier initial. A la grande satisfaction du gouvernement, qui ne voulait pas que les enchères initialement prévues le 21 avril mais reportées en raison de l’épidémie de Covid-19, soient de nouveau décalées. «La décision de l’Arcep est une bonne nouvelle car la 5G sera un levier indispensable pour attirer des investisseurs et muscler notre industrie», a aussitôt réagi Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’Etat à l’Economie, qui souligne que «d’autres pays appuient sur l’accélérateur et font de la 5G un élément de leur relance économique». Bouygues Telecom, qui demandait un nouveau report pour, officiellement, se concentrer d’abord sur son réseau 4G, l’actuelle norme dont le déploiement a été mis à mal par deux mois de confinement, n’a donc pas été entendu mais n’est pas «mauvais perdant», a assuré son directeur général adjoint Didier Casas. «Nous chercherons à acheter du spectre pour offrir de la 5G à des clients», a-t-il déclaré sur France Info.