La Cité du Cinéma, imaginée par Luc Besson, ouvrira ses portes en mai 2012

438

Imaginée par Luc Besson il y a près de dix ans, la Cité du Cinéma, dont les premiers coups de pioche ont été donnés le 1er avril 2010 sur le site d’une ancienne centrale thermique EDF à Saint-Denis, ouvrira ses portes en mai 2012, pour un coût de 160 millions d’euros. Les neuf plateaux de tournage s’étalant sur 11.000 m2, déjà sortis de terre, sont presque achevés, tout comme les immeubles de bureaux qui s’étalent sur 20.000 m2, a-t-on constaté lors d’une visite mercredi du chantier. Pour le réalisateur du «Cinquième élément», du «Grand Bleu», «Nikita» ou «Arthur et les minimoys», il s’agit de réunir au sein d’un même lieu l’ensemble des métiers impliqués dans la chaîne de fabrication d’un film: de l’écriture au scénario, en passant par la fabrication de décors, le tournage et la post-production. Et attirer ainsi les productions à gros budget françaises et étrangères, notamment américaines. Ce complexe a déjà accueilli de nombreux tournages, dont «Léon» de Luc Besson, «La Boîte Noire» ou encore «Doberman». L’un des escaliers ayant servi lors du tournage de Léon avec Jean Reno a d’ailleurs été conservé lors de la rénovation d’une partie du site. Outre les studios, la Cité du Cinéma étendue sur 62.000 m2 va abriter aussi L’Ecole Nationale Supérieure Louis-Lumière sur 8.000 m2 ainsi qu’une salle de projection de 500 places et le siège de la société de Luc Besson, EuropaCorp, un des premiers studios de cinéma européens. Boîte à outils pour les professionnels, le complexe regroupera des ateliers de peinture, de menuiserie, de magasins de stockage lumière et caméra et des loges sur 8.000 m2.