La croissance d’Internet, de la TV et des télécommunications «ne se fera pas au détriment de la radio»

    289

    Jean-Paul Cluzel, président de Radio France a assuré hier lors de ses voeux que le développement d’Internet, de la télévision mobile et des télécommunications «ne se fera pas au détriment de la radio», à condition de faire un «effort d’adaptation», comme dans les années 1960 et 1980. Mais «nous devons faire un effort d’adaptation comparable à celui qui a pu être fait dans les années 60 avec la généralisation de la télévision et dans les années 80 avec le développement de la bande FM et la multiplicalltion des chaînes de radio», a-t-il ajouté. Le patron du groupe public est «convaincu» que «la disponibilité immédiate d’images, sur la toile ou les chaînes de télévision, impose plus que jamais la spécificité du travail radio». Il a souligné la «différence» et la «complémentarité» de ce média par rapport à la télévision ou Internet. C’est en «renforçant» la différence de ce média «fondé sur le son, et lui d’abord, que paradoxalement Radio France assurera son avenir dans un monde d’images et d’informations, souvent insuffisamment vérifiées et mises en perspectives».