La France dévoile sa feuille de route pour répondre aux objectifs du plan «Décennie numérique» de l’UE

100

La France présente lundi sa feuille de route, qui met en avant la formation et le déploiement de l’intelligence artificielle, pour répondre aux objectifs du plan «Décennie numérique» de la Commission européenne à l’horizon 2030. Ce plan, lancé en 2021, définit des objectifs concrets pour les pays européens dans quatre principaux domaines: l’amélioration des compétences numériques, celle des infrastructures numériques, la transformation numérique des entreprises et la numérisation des services publics. Le premier rapport annuel de ce plan, publié en septembre 2023, qui soulignait notamment le retard de la France en matière de numérisation des services publics et d’adoption du numérique par les TPE/PME, invitait les pays européens à présenter une feuille de route stratégique, renouvelée tous les deux ans. Cette feuille de route, élaborée par le cabinet de Marina Ferrari, secrétaire d’État chargée du Numérique et la direction générale des entreprises (DGE) de Bercy, synthétise l’ensemble des dispositifs et politiques publiques mis en place ces dernières années pour faire progresser la France au niveau numérique. L’objectif du président de la République de former 400.000 personnes aux compétences numériques avancées devrait être tenu, selon ce document. La feuille de route rappelle aussi que la France se donne pour objectif de numériser 250 démarches de services publics à l’horizon 2025. Elle note certaines expérimentations en cours comme la formation de 200 agents publics à l’intelligence artificielle (IA). L’UE a pour objectif que 80% des personnes âgées entre 16 à 74 ans sachent utiliser le numérique dans leurs tâches quotidiennes et d’atteindre 20 millions de spécialistes des technologies numériques d’ici à 2030. Pour ce qui est des TPE/PME, le document pointe l’existence du dispositif d’accompagnement vers la transition numérique, baptisé France Num. «Le déploiement de l’IA et la formation des employés à cette technologie sera l’un des vecteurs de rattrapage ainsi que l’ensemble des mesures prises pour la diffusion du «cloud» auprès des PME», indique la DGE de Bercy. Au niveau des infrastructures, la France est plutôt bon élève, avec 73% des foyers couverts par la fibre en 2022, selon le rapport de la Commission, qui note un effort spécifique de couverture du réseau pour réduire la fracture numérique et les zones blanches. La France se classe au 12e rang de l’indice de l’économie et de la société numériques en 2022, indicateur qui permet à la Commission européenne de suivre les progrès réalisés par les États membres.