La journaliste Eva Roque va quitter Europe 1 à la fin de la saison, après 10 ans au sein de la radio

123

La journaliste Eva Roque va quitter Europe 1 à la fin de la saison, après 10 ans au sein de la radio, a-t-elle annoncé dimanche, confirmant une information du quotidien «Le Parisien». «J’ai pris cette décision il y a plusieurs semaines (…) j’étais arrivée au bout d’un cycle» après 10 ans chez Europe 1, a affirmé Eva Roque. La journaliste a précisé que son départ n’était pas lié à la crainte d’une prise en main de la station du groupe Lagardère par son principal actionnaire, le groupe Vivendi du milliardaire Vincent Bolloré, également propriétaire de Canal+. Eva Roque continuera en revanche comme chroniqueuse télé dans l’émission «C l’hebdo», diffusée le samedi sur France 5, et à laquelle elle participe depuis 2016. «Je me posais beaucoup de questions depuis la fin de la saison dernière», ajoute Eva Roque. «Je n’ai pas réussi à  faire deux saisons avec la même émission», ajoute-t-elle, évoquant de nombreux changements de grilles ces dernières années chez Europe 1. Après «une super année» passée en tant que chroniqueuse dans l’émission médias de Philippe Vandel et le lancement du podcast «Serieland», la journaliste souhaite «continuer à parler de l’univers des séries», espère développer des podcasts et envisage de se lancer dans l’écriture. 

Cette annonce survient quelques jours après celles de la non-reconduction de la journaliste Pascale Clark et de l’humoriste et animatrice Anne Roumanoff à la rentrée sur Europe 1. La station du groupe Lagardère, qui peine à faire remonter ses audiences depuis plusieurs années, a engagé au printemps un plan de départs volontaires pour redresser ses comptes. 

En mai, la direction d’Europe 1 a en outre annoncé à ses salariés vouloir renforcer les liens entre la radio et CNews, la chaîne info du groupe Canal+, détenue par le groupe Vivendi.