La SACD récompense Leonardo Van Dijl à la Semaine de la Critique

98

Anne Villacèque, réalisatrice, scénariste et administratrice cinéma de la SACD, a remis ce mercredi 22 mai le Prix SACD de la Semaine de la Critique à Leonardo Van Dijl, réalisateur et co-auteur avec Ruth Becquart du long-métrage «Julie zwijgt (Julie keeps quiet)».Partenaire de la Semaine de la Critique, la SACD annonce dans un communiqué être «heureuse de remettre comme chaque année grâce à son action culturelle financée par la copie privée, un prix récompensant l’auteur d’un premier ou second long métrage». La SACD – et notamment sa présidente Virginie Jallot, sa vice-présidente cinéma Delphine Gleize, ses administratrices cinéma Anne Villacèque et Marie-Castille Mention-Schaar – réaffirme par ce prix, son soutien à la création et son attachement à révéler les premiers films de fiction d’auteurs venus du monde entier. «Un mot pour dire d’abord la richesse et la cohérence de cette sélection. Chaque film aurait mérité un prix spécial. L’un d’eux pourtant a retenu notre attention un peu plus que les autres. Peut-être parce il semblait faire moins de bruit et avançait à pas feutrés, comme en sourdine. Il est rare qu’un premier film allie avec une telle maîtrise goût de la grande forme et complexité humaine, précision du trait et finesse des détails : un téléphone posé sur le cœur d’une adolescente, son bras se dépliant le long d’un mur, le claquement rageur des balles sur un court de tennis…  Il est encore plus rare qu’un sujet aussi retors que celui de l’emprise soit déployé avec une telle confiance en l’intelligence du spectateur. Ici le cinéma ne simplifie rien, il éclaire. Il ne nous fait rien subir, il nous grandit. C’est parce que nous croyons fermement au talent de Leonardo Van Dijl, réalisateur et co-auteur avec Ruth Becquart du remarquable Julie zwijgt  (Julie Keeps Quiet), que nous lui décernons le prix SACD de la Semaine de la critique», a déclaré Anne VillacèqueTV_MARCHES_ENTREPRISES