La société d’investissement Kinnevik veut racheter Metro International

446

La société suédoise d’investissement Kinnevik a proposé lundi de racheter la totalité des parts de l’éditeur de journaux gratuits Metro International dont elle est déjà le principal actionnaire, pour un montant qui revalorisait Metro à 130 millions d’euros, selon un communiqué. La valeur totale de l’offre «s’élève à environ 560,0 millions de couronnes et 815,7 millions de couronnes en tenant compte des débentures. L’offre revalorise Metro à environ 1.145,5 millions de couronnes (130 millions d’euros)», détaille Kinnevik dans son communiqué. A la suite de cette annonce, vers 12h00 GMT l’action de Metro International s’envolait de près de 20% tandis que celle de Kinnevik perdait 1,4% à la Bourse de Stockholm, dans un marché en recul de 1,2%. Vendredi, la cotation de Metro International avait été suspendue en fin de séance, alors que sa hausse dépassait les 20%. Kinnevik détient déjà 46,6% des parts de Metro International et 42,4% des droits de vote. «Kinnevik a suivi le développement de Metro avec grand intérêt depuis sa création il y a plus de 15 ans et jusqu’à sa position actuelle parmi les leaders mondiaux du marché des journaux gratuits», souligne la PDG de Kinnevik, Mia Brunell Livfors, dans le communiqué. Metro International a annoncé le 2 février des résultats annuels 2011 «solides» et s’est dit en bonne voie pour atteindre son objectif de «marge à deux chiffres en 2012». Sorti du rouge en 2010 grâce à des restructurations et à la reprise du marché publicitaire, Metro International a multiplié par 8 son bénéfice net annuel en 2011 à 31,5 millions d’euros. Pour le seul quatrième trimestre, le bénéfice net a plus que quadruplé à 37,3 millions.