Lancement d’une «télé agricole» sur l’Internet

    186

    La «télé agricole», une télévision sur l’Internet consacrée «à l’agriculture et à ceux qui la font», a été lancée mardi à l’occasion du Space, le salon de l’élevage qui se déroule à Rennes. «Nous voulons donner une vision positive et dynamique de la profession», explique Thierry Gainié, un des producteurs audiovisuels à l’origine du projet. «Ce sera de la presse agricole, et pas la télé qui montre les paysans du doigt, ou qui montre l’agriculture d’il y a 30 ans», assure-t-il. Sur www.lateleagricole.net, des rubriques élevage, cultures, événements ou international permettront de visionner des reportages de six’ sur ce qui se fait dans différentes exploitations en France, voire dans d’autres pays pour «confronter les inquiétudes ou les fantasmes à la réalité du travail des agriculteurs chinois ou indiens», indique Thierry Gainié. Employant quatre permanents et des journalistes reporter d’image (JRI) pigistes, la «télé agricole», qui s’appuie sur la société audiovisuelle Her-Bak basée à Lorient, dispose d’un budget annuel initial de 500 000 euros, mais le site libre d’accès devrait être financé «par les annonceurs d’agrofournitures». Thierry Gainié dit espérer arriver à «50 000 visites par semaine dans un minimum de six mois» sur le site. Pour cela, la «télé agricole» mise sur toutes les possibilités qu’offre l’Internet, dont «l’esprit communautaire». «En plus de forums thématiques, j’aimerais que dès le début l’agriculteur puisse utiliser le site pour envoyer ses propres vidéos sur ce qu’il a lui-même mis en oeuvre, ou interpeller ses collègues sur une maladie», sous le contrôle d’un comité éditorial. «Notre seule ambition, c’est que les agriculteurs s’approprient cette chaîne», insiste M. Gainié qui espère que «cette participation pourra d’ici à trois ans prendre une part égale à l’éditorial».