Le Brésil va lancer en octobre un appel d’offres aux entreprises internationales pour le déploiement de la 5G dans le pays

40

Le ministre brésilien de la Communication, Fabio Faria, a annoncé jeudi le lancement en octobre d’un appel d’offres aux entreprises internationales pour le déploiement de la 5G dans l’immense pays. Le gouvernement estime que l’appel d’offres attirera quelque 37 milliards de reais (environ 5,8 milliards d’euros) d’investissements. 

Initialement prévu pour le premier semestre 2021, il doit encore être approuvé par la Cour des comptes qui en finalisera les termes la semaine prochaine. 

Après un ajustement des contours par l’Agence nationale des télécommunications, M. Faria prévoit que l’appel d’offres soit lancé «la première ou la deuxième quinzaine d’octobre, au plus tard». 

Selon les plans du gouvernement, la technologie 5G pourrait être déployée dans les villes les plus peuplées d’ici la fin de l’année et le reste des 27 capitales d’Etat serait desservi d’ici juillet 2022. Le nouveau réseau mobile permettra, selon le gouvernement, d’apporter la connectivité aux 40 millions de Brésiliens qui n’ont pas encore accès à l’internet. 

Parallèlement, un autre appel d’offre sera lancé pour la mise en place d’un réseau 5G privé à l’usage exclusif de l’Etat pour prévenir des risques d’espionnage. Le géant chinois Huawei, visé par des sanctions américaines, serait exclu de cet appel d’offre spécifique. «Au sein de ce réseau privé, nous posons des exigences, certaines entreprises pourront participer et d’autres non», a expliqué Fabio Faria lors d’une conférence de presse virtuelle. 

«Par exemple, il y a un partenaire de Huawei qui est membre du parti communiste chinois. Ce serait un obstacle», a ajouté le ministre brésilien. 

Huawei fait l’objet de sanctions américaines depuis 2019 car l’administration de Donald Trump soupçonnait le groupe d’être un cheval de Troie pour l’espionnage chinois. 

Sous la pression de Washington, des gouvernements tels que ceux du Royaume-Uni et de l’Australie ont décidé d’exclure Huawei des marchés de leurs réseaux 5G. 

M. Faria a indiqué que le Brésil avait voulu chercher «des alternatives pour pouvoir surmonter toute question géopolitique et se concentrer sur le point principal qui était de recevoir la technologie 5G».