Le géant américain des semi-conducteurs Micron va investir 15 milliards de dollars pour une usine de puces mémoire dans l’Idaho

56

Le géant américain des semi-conducteurs Micron a annoncé jeudi qu’il allait investir 15 milliards de dollars sur 10 ans pour construire une usine de fabrication de puces mémoire à Boise, dans l’Idaho (nord-ouest des Etats-Unis). Ce projet, qui fait partie du plan d’investissement mondial de 150 milliards de dollars du groupe dévoilé l’an dernier, doit créer environ 17.000 nouveaux emplois américains.Micron avait indiqué au début du mois qu’une enveloppe de 40 milliards de dollars de ce plan serait allouée à la fabrication de semi-conducteurs aux Etats-Unis. L’entreprise envisage de financer cet investissement en partie par les aides financières prévues par une loi adoptée fin juillet par le Congrès américain et ratifiée début août par le président Joe Biden. Le texte doit débloquer 52 milliards de dollars de subventions pour relancer la production de semi-conducteurs aux États-Unis et des dizaines de milliards supplémentaires pour la recherche et le développement. «L’annonce de Micron d’aujourd’hui est une nouvelle grande victoire pour les Etats-Unis», a réagi dans un communiqué le président Biden. Mercredi, le groupe automobile japonais Toyota a annoncé un investissement de 730 milliards de yens (5,2 milliards de dollars) pour la production de ses propres batteries électriques au Japon et aux Etats-Unis entre 2024 et 2026. Le fabricant américain de panneaux solaires First Solar, le constructeur automobile nippon Honda et le spécialiste américain de la fabrication de verre et de céramique Corning ont eux aussi fait part cette semaine de leur intention d’investir aux Etats-Unis. «A l’avenir, nous allons fabriquer des véhicules électriques, des puces, de la fibre optique et d’autres composants essentiels ici, aux Etats-Unis», a promis M. Biden.