B. HUREL (LCP) : « Le genre documentaire est un des programmes phare de LCP »

309

LCP est présente à l’édition 2024 du FIPADOC à Biarritz. La chaîne a présenté son offre documentaire et ses ambitions. L’occasion pour média+ de revenir sur le line-up de la chaîne et la place du documentaire avec Barbara Hurel, Directrice des contenus chez LCP.

media+

LCP est présente au FIPADOC. Quel est le programme mis en place ?

Barbara HUREL

Le FIPADOC est un moment important pour le genre documentaire. Pour cette 6ème édition, la chaîne a présenté son offre documentaire, sa vision pour le genre, mais aussi ses besoins pour notre grille.

media+

Quelle place prend le documentaire sur votre antenne ?

Barbara HUREL

Le genre documentaire est l’un des programmes phares de LCP. Nous diffusons un documentaire tous les soirs à 20h30 dans notre case «DébatDoc». À travers cette dernière, nous proposons un documentaire inédit du lundi au mercredi et une rediffusion les jeudis et vendredis. Ces documentaires sont ensuite suivis d’un débat en deuxième partie de soirée : «DébatDoc». Le documentaire est ainsi très présent dans notre grille. Nous cherchons aussi à accueillir des formats documentaires plus longs (90’). Nous sommes d’ailleurs la seule chaîne à proposer autant de documentaires suivis de débats. Notons aussi la large diversité des écritures de nos productions.

media+

En quoi la tenue d’un débat après la diffusion d’un documentaire est-elle importante ?

Barbara HUREL

Proposer à nos téléspectateurs un débat après la diffusion d’un documentaire est un enjeu important. Il est essentiel qu’un spécialiste du sujet puisse rencontrer et échanger avec ceux qui ont fait ce documentaire, mais aussi les témoins. Nous devons aussi susciter le débat au sein de la classe politique.

media+

Comment évolue votre budget ?

Barbara HUREL

Le budget global de la chaîne est de 17 millions d’euros. Nous restons une petite chaîne. Sur la partie documentaire, par an, notre offre se compose à 25% de coproductions, à 25% de préachats et à 50% d’achats. Concernant nos apports financiers, ils sont de 25.000 euros et apport en industrie pour les coproductions, de 6 à 8.000 euros pour les préachats, et 2 à 3.000 euros pour les achats.

media+

Qu’en est-il de votre line-up 2024 ?

Barbara HUREL

Sur LCP, nous traitons de nombreuses thématiques. Nous diffuserons ainsi «La liberté ne meurt jamais, chroniques ukrainiennes» (Bonne Pioche / LCP) le mardi 13 février 2024 à 20h30, «Fouad elkoury par fouad» (Bellota films / LCP) le mercredi 13 mars 2024 à 20h30, «Liban 1982, radiographie d’un massacre» (Day for night / LCP), «Under the dance floor» (Alter ego production / LCP), ou encore «9 ans, 9 moi» (titre provisoire) (10.7 productions / LCP) et «Paris un jour de mai» (Bellota films / LCP).

media+

Comment se porte LCP ?

Barbara HUREL

Nos documentaires signent de beaux records jusqu’à 200 000 téléspectateurs en primo diffusion, et certains frôlent même le million en audience cumulée avec le replay et les multidiffusions. Nous sommes très satisfaits de l’évolution de notre offre digitale, que ce soit sur YouTube ou les réseaux sociaux.