C. SOMMET (TF1) : «Ushuaïa TV / Histoire TV : Plus de 300 projets reçus en 2023 sur chacune de nos chaînes»

267

Cette année encore, les chaînes thématiques du Groupe TF1, Ushuaïa TV et Histoire TV, sont présentes à la 6ème édition du Fipadoc (du 19 au 27 janvier 2024). L’occasion pour média+ d’évoquer cette présence et la place du documentaire sur ces chaînes avec Christophe SOMMET, Directeur des chaînes thématiques du Groupe TF1. 

MEDIA+ Les chaînes thématiques du Groupe TF1 sont présentes à Biarritz pour le Fipadoc. Quel est le programme pour Ushuaïa TV et Histoire TV ?

CHRISTOPHE SOMMET À l’occasion de la 6ème édition du Fipadoc à Biarritz, les chaînes thématiques du Groupe TF1 présenteront leurs lignes éditoriales, leurs line-up, ainsi que leurs besoins, le marché étant l’occasion de développer de nouveaux projets. Un moment important puisque l’an dernier nous avons pu identifier «Finite : The Climate of Change» de Rich Felgate, qui a reçu le Grand Prix documentaire Impact. Nous en avons fait l’acquisition, et il sera diffusé en mars sur Ushuaïa TV, en inédit France.

MEDIA+ Que représente le genre documentaire sur vos antennes ?

CHRISTOPHE SOMMET Que ce soit sur Ushuaïa TV ou Histoire TV, nous maintenons notre positionnement, qui est d’ailleurs très bien identifié par les acteurs du genre documentaire. Nous sommes toujours à la recherche de projets autour des commémorations à venir pour Histoire TV, et des thématiques environnementales, en lien avec nos cycles récurrents, pour Ushuaïa TV. En 2023, nous avons reçu plus de 300 projets pour chacune de nos chaînes. Un volume très conséquent, gage de satisfaction pour nos équipes. En 2023, nous avons investi en production documentaire et magazine plus de 3 millions d’euros au cumul sur les deux chaînes, en légère hausse par rapport à 2022, ce qui représente plus de 200 heures de contenus.

MEDIA+ L’audience est-elle au rendez-vous ?

CHRISTOPHE SOMMET Cette année encore, nous signons des audiences historiques pour nos chaînes ! Histoire TV est leader des chaînes découverte et histoire avec une audience multipliée par plus de deux en cinq ans. Notons aussi que 25% de notre public a moins de 49 ans. Côté Ushuaïa TV, nous avons aussi doublé l’audience en deux ans. Soit 3,5 millions de téléspectateurs mensuels pour chacune de ces chaînes.

MEDIA+ Comment participez-vous au renouvellement du genre documentaire ?

CHRISTOPHE SOMMET Nouvelles formes d’écritures, nouvelles techniques de réalisation, nouveaux talents… Nous gardons un oeil attentif sur divers projets que nous recevons et que nous accompagnons. Ces derniers mois, nous avons travaillé avec le Youtubeur Benjamin Brillaud alias Nota Bene, spécialisé sur la thématique «histoire». Fort de cette passion commune, nous avons primo-diffusé, lundi 15 janvier 2024, son premier film documentaire «On les appelle vikings» (52’, Laureline Amanieux, 13 Prods et Rétroviseur Productions). Nous en sommes très fiers, et nous souhaitons poursuivre notre collaboration avec lui, sans le dénaturer. Bien entendu, nous devons trouver un équilibre entre tous les types de narration pour fédérer le plus grand public.

MEDIA+ Quels sont les temps forts en 2024 pour Ushuaïa TV et Histoire TV ?

CHRISTOPHE SOMMET Sur Ushuaïa TV, nous diffuserons un troisième opus de «Terres d’urgence» (70’, Flair Impact) de et avec Guy Lagache en février prochain, mais aussi de nouveaux inédits de «En Terre ferme» (Phare Ouest, Marina Boyenval) avec Fanny Agostini. Nous recevrons ainsi par exemple Laurent Baffie pour évoquer la maltraitance animale. Dans les projets nouveaux, notons la diffusion en juin du documentaire «Immersion avec Akhenaton» (52’, Jmage, Jérémy Frey), le chanteur d’IAM plongera avec le champion du monde d’apnée Morgan Bourc’his dans les calanques de Marseille pour sensibiliser à la beauté de l’endroit. Côté Histoire TV, nous suivrons les élections russes en mars et les élections américaines en novembre. Nous diffuserons le deuxième numéro de la collection «Mémoire courte» de Gérard Miller (52’, Tamara Films & Simplement) consacré au maoïsme. Notons toujours l’engagement de la chaîne avec la production d’un documentaire autour de la transidentité en mai 2024, réalisé par Pascal Petit et produit par ADLTV. Ces sujets sont importants pour nous. Enfin, Franck Ferrand sera de retour à la télévision avec «Les dernières heures», sous forme de stand-up capté en public. La première série se compose de 7×30’ (Morgane, David Montagne).

MEDIA+ Avec le lancement de TF1+, comment les contenus de Ushuaïa TV ou Histoire TV sont-ils mis en avant ?

CHRISTOPHE SOMMET Notre modèle de pay tv ne nous permet pas d’exposer de manière gratuite nos contenus qui sont réservés à nos abonnés. Néanmoins, sur TF1+, les internautes retrouvent une proposition éditoriale autour d’Ushuaia TV à travers 200 contenus liés à la transition écologique et solidaire (Ushuaïa TV for change). Notre vocation est d’introduire chaque année 15-20% de contenus supplémentaires. Le lancement de TF1+ peut, et nous l’espérons, amener de nouveaux téléspectateurs et travailler sur la notoriété de nos chaînes thématiques.