Le journal «20 Minutes» multiplie les partenariats pour élargir sa couverture de l’actualité

76

Le journal «20 Minutes» a multiplié les partenariats avec d’autres médias pour élargir sa couverture de l’actualité, a annoncé sa direction mardi lors d’une conférence de rentrée. Le journal a établi des partenariats avec Brut, notamment pour sa couverture de l’environnement, avec Spicee pour ses mini-documentaires et avec le blog high-tech Geeko qui a les mêmes actionnaires que lui, soit le groupe belge Rossel. Ses journalistes sont également plus présents dans d’autres médias, comme sur franceinfo. «20 Minutes» a aussi lancé dans ses pages un nouvel entretien, proposant à une personnalité différente tous les vendredis de commenter un fait de société. Avec près de 21 millions de visites par mois au mois d’août, «20 Minutes» est la 3e marque d’actualité générale la plus consultée en ligne derrière «Le Monde» et «Le Figaro», selon les chiffres de l’ACPM. Le journal gratuit, tiré autour de 800.000 exemplaires, est en légère baisse sur un an. La direction du journal a accepté d’ouvrir des négociations avec ses salariés sur les grilles de salaires après plusieurs journées de grève au printemps. Pour rendre la consultation des articles plus fluide, le journal teste une application destinés aux mobiles moins performants, «20 Minutes lite», et lancera d’ici à la fin de l’année une version «progressive» de son site, qui permettrait par exemple de charger les principaux titres dans le métro. Du côté commercial, le journal, qui ne vit que de la publicité, compte de plus en plus sur la vidéo mais aussi sur les «opérations spéciales» (articles sponsorisés par des marques, évènements), souligne Bruno Latapie, son directeur exécutif de la monétisation. Au total, ces opérations devraient compter bientôt pour 20% du chiffre d’affaires du journal. Le 5 décembre, «20 Minutes» va aussi lancer à Paris un nouvel évènement ouvert au public appelé «Vis[i]ons», avec des conférences sur le thème des «nouveaux liens».