Le Kremlin critique le logiciel de visio-conférences américain Zoom, accusé de vouloir limiter l’accès au secteur public russe

5
Le Kremlin a critiqué mercredi le logiciel de visio-conférences américain Zoom, accusé de vouloir limiter l’accès au secteur public russe, et a appelé au développement de solutions alternatives russes. Les «institutions publiques russes, les établissements d’enseignement supérieur sont privés de la possibilité de prolonger leurs contrats» avec l’entreprise, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri…
Le contenu de cet article est payant. Pour voir cet article, vous devez l'ajouter à votre panier

4.50 Ajouter au panier