«Le Monde», BFMTV et Brut lancent des vidéos pour Facebook

90

Le journal «Le Monde» va produire une émission vidéo hebdomadaire sur l’environnement qui sera codiffusée sur Facebook tandis que BFMTV et Brut produiront des programmes quotidiens pour le réseau social, a annoncé Facebook jeudi. «Ces contenus vidéo permettront aux médias d’attirer un nouveau public tout en générant des revenus durables. Les émissions auront le contrôle sur leur ligne éditoriale et travailleront en étroite collaboration avec Facebook pour comprendre quels sujets et formats conviennent le plus au public», précise Facebook. Les médias partenaires sont rémunérés à la fois par Facebook et par les revenus publicitaires. «Le Monde» va diffuser à partir de dimanche 21h30 une émission intitulée «Plan B», à la fois sur Facebook Watch, la plateforme vidéo de Facebook, et sur son propre site. Ce seront des vidéos de 8’ diffusées pendant 44 semaines sur des thématiques environnementales qui mettront en avant des personnalités qui essaient de contribuer à l’amélioration de la planète, a précisé le patron du quotidien, Louis Dreyfus, invité des Rencontres de l’Udecam (Union des entreprises de conseil et achat média). «On a un service Planète très engagé, on est très sourcilleux sur les enjeux environnementaux», a-t-il ajouté, alors que de nombreux médias ont décidé de mettre en avant l’environnement en cette rentrée. Pour «Le Monde», il s’agit aussi d’accélérer dans la vidéo, avec une équipe dédiée de 12 journalistes et 3 motion-designer qui travailleront sur «Plan B». Le partenariat avec Facebook permet de «financer le développement du groupe et reste en pleine indépendance», a assuré Louis Dreyfus. Le partenariat noué avec Facebook il y a trois ans sur les abonnements a porté ses fruits, a-t-il expliqué, le groupe comptant désormais 205.000 abonnés purement numériques, avec une croissance d’environ 30% depuis le début de l’année, et une croissance nette de l’ordre de 400 abonnés par jour. «La place de Facebook est importante car c’est la 1ère source de recrutement (d’abonnés) externe», a-t-il salué. Le nouveau directeur de BFMTV Marc-Olivier Fogiel a lui aussi annoncé aux Rencontres de l’Udecam une production vidéo pour Facebook, un journal quotidien diffusé le soir et présenté par Bruce Toussaint. Baptisé «Bonsoir Bruce», ce programme d’une dizaine de minutes «reviendra sur l’actualité de la journée et fera la chasse aux fake news», précise Facebook. Il sera produit par une équipe dédiée et filmé dans un format vertical. Brut, média vidéo principalement diffusé sur les réseaux sociaux, produira de son côté «Pendant ce temps-là», une émission «qui se déroulera du lundi au vendredi pour apporter au public des nouvelles perspectives sur les questions d’actualité», a indiqué Facebook. La collaboration entre Facebook et les médias traditionnels est «possible et souhaitable», a commenté pour sa part Laurent Solly, patron du réseau social pour l’Europe du Sud, dans un contexte de tension entre médias et Gafa, ces derniers étant souvent accusés d’accaparer les revenus publicitaires.

  Cette nouvelle offensive dans l’actualité s’inscrit dans un programme

e

uropéen, avec des projets au Royaume-Uni, en Allemagne et en Suède.

O

utre-Manche, Facebook a investi l’année dernière dans deux émissions

d

’information internationale avec les chaînes BBC et Channel 4.

Le journal «Le Monde» va produire une émission vidéo hebdomadaire sur l’environnement qui sera codiffusée sur Facebook tandis que BFMTV va produire un journal quotidien pour le réseau social, ont annoncé ces médias aux Rencontres de l’Udecam jeudi. «Le Monde» va diffuser à partir de dimanche 21h30 une émission intitulée «Plan B», à la fois sur Facebook Watch, la plateforme vidéo de Facebook, et sur son propre site. Ce seront des vidéos de 8 minutes diffusées pendant 44 semaines sur «ces gens qui travaillent sur les sujets environnementaux et essaient de contribuer à l’amélioration de la planète», a précisé le patron du quotidien, Louis Dreyfus. «On a un service Planète très engagé, on est très sourcilleux sur les enjeux environnementaux», a-t-il ajouté, alors que de nombreux médias ont décidé de mettre en avant l’environnement en cette rentrée. Pour «Le Monde», il s’agit aussi d’accélérer dans la vidéo, avec une équipe dédiée de 12 journalistes et 3 motion-designer qui travailleront sur «Plan B». Le partenariat avec Facebook permet de «financer le développement du groupe et reste en pleine indépendance», a assuré Louis Dreyfus. Le partenariat noué avec Facebook il y a trois ans sur les abonnements a porté ses fruits, a-t-il expliqué, le groupe comptant désormais 205.000 abonnés purement numériques, avec une croissance d’environ 30% depuis le début de l’année, et une croissance nette de l’ordre de 400 abonnés par jour. «La place de Facebook est importante car c’est la première source de recrutement (d’abonnés) externe», a-t-il salué, précisant qu’encore 80% des recrutements venaient du «Monde».Grâce au partenariat, les abonnés sont plus fidèles et les coûts de recrutement de nouveaux abonnés ont baissé, a-t-il précisé, soulignant que «Le Monde» gardait un accès direct à ses abonnés. Lors du même événement, le nouveau directeur de BFMTV Marc-Olivier Fogiel a lui aussi annoncé une production vidéo pour Facebook, un journal quotidien diffusé chaque soir et présenté par Bruce Toussaint, avec une équipe dédiée et filmé dans un format vertical, pour une durée d’une dizaine de minutes. La collaboration entre Facebook et les médias traditionnels est «possible et souhaitable», a commenté pour sa part Laurent Solly, patron du réseau social pour l’Europe du Sud, dans un contexte de tension entre médias et Gafa, ces derniers étant souvent accusés d’accaparer les revenus publicitaires.