Le PCF condamne la suppression d’ «Arrêt sur Images» et «La Bande à Bonnaud»

    135

    Le PCF a condamné jeudi la décision de France 5 de supprimer l’émission de décryptage de la télévision «Arrêt sur Images» et la prochaine suppression par France Inter du magazine culturel «La bande à Bonnaud», deux émissions «utiles et appréciées, singulières et critiques». «Ces deux émissions assuraient des rôles essentiels qui incombent aux services publics de la télévision et de la radio», estime le parti de Marie-George Buffet dans un communiqué. Le PCF dénonce une «logique d’épuration» et voit dans ces décisions une volonté de «mise au pas des journalistes et personnels du service public» et «peut-être, l’anticipation des désirs présumés du nouveau pouvoir». Alors que «le paysage audiovisuel est de plus en plus dominé par les puissances de l’argent», il est «urgent que le service public fasse entendre sa différence» et «donne aux citoyens les moyens de décrypter le monde, et notamment celui des médias», affirme le Parti communiste. Le PCF demande au Conseil supérieur de l’audiovisuel d’«intervenir auprès des directions» des deux médias, et appelle aussi à «un grand débat national» pour «libérer les médias des tutelles politiques ou financières».