L’empreinte environnementale des téléviseurs

403
L’appli Sat.tv d’Eutelsat désormais disponible sur les téléviseurs connectés

L’Arcep, le Conseil général de l’économie, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et depuis cette année l’Arcom, publient les résultats du Baromètre du numérique, une étude annuelle réalisée par le CREDOC sur la diffusion des équipements numériques et l’évolution de leurs usages. L’édition 2022 complète ses travaux sur l’empreinte environnementale des équipements numériques. Ainsi, après les smartphones en 2021, l’édition 2022 du Baromètre du numérique s’intéresse à l’empreinte environnementale des téléviseurs. Les terminaux (téléviseurs, smartphones, ordinateurs, tablettes, etc.) représentent 65 à 90% de l’impact environnemental du numérique selon les indicateurs considérés. Après avoir étudié notamment la durée de détention et les comportements en matière de réutilisation et recyclage des smartphones en 2021, l’édition 2022 du baromètre du numérique se concentre sur les téléviseurs. En 2022, 95% des répondants ont déclaré être détenteurs d’au moins un téléviseur, une proportion qui n’a pratiquement pas évolué en dix ans. Il est également l’équipement numérique dont l’empreinte environnementale est la plus élevée, notamment en raison de la taille de son écran. Pour cette raison, accroître la durée de vie des téléviseurs reste un des enjeux essentiels de la lutte contre l’impact environnemental du numérique. Les résultats du Baromètre du numérique montrent qu’il reste, en la matière, des marges de manœuvre. En effet, près de la moitié des répondants détiennent leur téléviseur principal depuis moins de cinq ans, ce qui représente une durée de détention faible. Ils sont seulement 20% à détenir leur poste principal depuis plus de dix ans. En outre, plus de la moitié des personnes déclarent avoir changé leur téléviseur principal alors qu’il était encore en état de fonctionnement, total ou partiel.

Parmi eux, un tiers en a changé pour bénéficier d’une offre promotionnelle et un tiers afin de monter en gamme. Parmi les téléviseurs principaux achetés il y a moins de 2 ans, 30% ont été renouvelés alors que l’ancien fonctionnait encore.

Cette tendance à l’achat régulier de téléviseurs neufs est toutefois nuancée par des efforts pour réutiliser le téléviseur remplacé : une majorité des postes remplacés sont réutilisés, donnés ou vendus à des fins de reconditionnement.