L’engagement de Mme Vichnievsky entraîne le report d’un procès antipub

414

Huit membres du collectif antipublicité des Déboulonneurs ont vu mardi leur procès renvoyé, l’avocate générale Laurence Vichnievsky ayant refusé de requérir dans ce dossier en raison de son engagement politique auprès d’Europe Ecologie – Les Verts (EELV). Le 2 avril 2010, ces huit «déboulonneurs», poursuivis pour avoir «barbouillé» un panneau publicitaire à Paris, avaient été relaxés par le tribunal correctionnel de Paris au nom de la «liberté d’expression». C’était alors une première. Mais le parquet avait décidé de faire appel. Ce procès en appel devait se tenir mardi après-midi devant la chambre 4-10 de la cour d’appel de Paris, mais la cour a finalement renvoyé l’audience au 3 avril 2012, à la demande de la représentante du ministère public, Laurence Vichnievsky. Cette dernière a rappelé qu’elle avait été «élue en région PACA sur une liste Europe Ecologie – Les Verts».
A ce titre, a-t-elle poursuivi, «l’affaire qui vient aujourd’hui revêt une tonalité politique qui peut s’inscrire dans des liens de proximité avec le mouvement auquel j’appartiens». Par conséquent, «je ne peux pas soutenir l’appel du parquet et prendre des réquisitions sans que ces réquisitions ne soient revêtues d’un soupçon de partialité».