Les actionnaires de BCE (Bell Canada) approuvent son rachat par Teachers

    167

    Le bureau canadien de la concurrence a annoncé vendredi qu’il ne contesterait pas le rachat du leader canadien des télécommunications BCE pour quelque 34 milliards de dollars par un consortium conduit par le fonds de pension Teachers. Les autorités canadiennes ont jugé que le fonds de pension Teachers pouvait à la fois détenir des parts importantes dans BCE (Bell Canada) et Manitoba Telecom Services Inc. (MTS), un de ses concurrents, sans que cela ne mène à un trop quasi-monopolistique du secteur des télécommunications. «La conclusion que la transaction proposée ne serait pas susceptible d’empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence, est fondée en partie sur le fait que Teachers n’a aucun droit de nommer un administrateur au sein du conseil d’administration de MTS», explique le bureau de la concurrence. Les actionnaires de BCE ont approuvé vendredi à 97% vendredi matin le rachat du leader canadien des télécommunications. Au cours de l’Assemblée, le P.-D.G. de BCE Michael Sabia a indiqué qu’il abandonnerait ses fonctions une fois la transaction achevée. Celle-ci doit encore être approuvée par les autorités américaines.