«Les Echos»: processus de vente engagé, le quotidien absent des kiosques mercredi

    237

    La direction des «Echos» a confirmé au comité d’entreprise (CE) qu’un processus de vente était engagé mais a refusé de commenter les rumeurs faisant état de négociations exclusives avec Bernard Arnault, a indiqué mardi Katty Cohen, déléguée syndicale SNJ-CGT. La rédaction des Echos, réunie plus tard en assemblée générale, a décidé de ne pas faire paraître le quotidien mercredi, pour protester contre l’éventualité d’une vente du groupe à Bernard Arnault, a-t-on appris de source syndicale et auprès de la Société des journalistes. «Tout le monde a cessé le travail. On n’assurera pas la sortie du journal ce soir. L’équipe web a cessé immédiatement d’alimenter le site internet et ce jusqu’à (mercredi) 15h00», a déclaré le président de la Société des journalistes (SDJ), Vincent de Féligonde. «On arrête toute lisibilité des «Echos» pour demain», a indiqué de son côté Katty Cohen, déléguée syndicale SNJ-CGT.