L’information judiciaire visant PPDA élargie à deux viols et une agression sexuelle dénoncés par trois femmes différentes

87

L’information judiciaire visant Patrick Poivre d’Arvor, 76 ans, pour viols a été élargie à deux viols et une agression sexuelle dénoncés par trois femmes différentes, tandis que les plaintes ou témoignages de 19 autres femmes ont été classés, a indiqué le parquet de Nanterre.

«Trois autres faits dénoncés ont fait le 27 février 2024 l’objet d’une saisine complémentaire des deux juges d’instruction déjà saisis des faits concernant madame Florence Porcel, afin que le périmètre de leurs investigations soit étendu à ces faits», deux viols et une agression sexuelle commis entre 2007 et 2018, a encore précisé le ministère public, confirmant une source proche du dossier. Les faits classés l’ont été soit parce que leur nature est antérieure à la création du délit (pour les dénonciations de harcèlement sexuel), soit parce que les faits sont prescrits, selon le parquet. «Après avoir fait procéder à plusieurs auditions libres de la personne mise en cause et d’une confrontation, et à l’issue d’une étude attentive de chacun des faits, le parquet de Nanterre a classé sans suite les faits apparaissant comme prescrits», a détaillé cette source. Vingt-deux femmes avaient été entendues ou avaient décrit les faits dénoncés et dix d’entre elles avaient déposé plainte dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte en décembre 2021. L’information judiciaire élargie aux trois faits non prescrits avait été ouverte fin 2021 après une plainte avec constitution de partie civile de l’autrice Florence Porcel, âgée de 39 ans. L’ancien présentateur vedette de TF1 a été mis en examen le 19 décembre 2023 pour l’un des deux viols qu’elle dénonce, datant de 2009.

Elle accuse également le journaliste de l’avoir violée une première fois en 2004, fait pour lequel il a été placé sous le statut de témoin assisté car il est «prescrit», avait indiqué le parquet en décembre. «Comme pour les procédures de la première enquête préliminaire, les procès-verbaux concernant ces faits seront transmis à titre d’information pour être joints au dossier d’information judiciaire en cours», a précisé le parquet, bien que l’instruction concerne uniquement les trois faits non prescrits. Sollicitée, l’avocate du journaliste, Me Jacqueline Laffont, n’était pas immédiatement joignable.

L’ancien présentateur vedette de TF1, qui conteste fermement les nombreuses accusations, avait été interrogé à plusieurs reprises dans le cadre de cette enquête par les enquêteurs de Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Une première enquête préliminaire ouverte après la plainte de Florence Porcel avait déjà été classée sans suite en juin 2021 – majoritairement parce que les faits dénoncés étaient prescrits.