Londres et Ottawa: accords sur les sciences et l’IA

139

Le Royaume-Uni (RU) et le Canada ont signé des accords de collaboration en matière de sciences, d’innovation et sur l’IA, quelques jours après avoir admis l’échec de leurs discussions sur un traité de libre-échange, a annoncé Londres mercredi. Les 2 pays se contentent de collaborations modestes et très ciblées, les négociations sur un accord plus vaste entre Londres et Ottawa ayant achoppé sur le versant agricole après 2 années de tractations, coup dur pour la stratégie post-Brexit de Londres. Parmi les annonces figure un protocole de collaboration pour donner aux «chercheurs et au secteur (de l’IA) un accès sécurisé et abordable à la capacité informatique» nécessaire pour développer cette technologie, selon le communiqué de Londres. Le RU et le Canada ont également signé un partenariat pour «renforcer la collaboration» en matière de science et d’innovation, autour de l’IA et d’autres technologies telles que le quantique, les semi-conducteurs, l’ingénierie biologique et l’énergie propre. Depuis sa sortie effective de l’UE et du marché unique européen au 1er janvier 2021, le RU a notamment conclu des traités commerciaux avec l’UE et d’autres États européens, mais aussi avec des pays comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou Singapour. Mais Londres n’est pas non plus parvenu à en signer un, tant espéré, avec les États-Unis.