Free lance la Freebox Ultra, avec un abonnement intégrant notamment la chaîne Canal+ «en exclusivité»

182

Le fondateur de l’opérateur Free, Xavier Niel, a présenté mardi sa nouvelle Freebox, baptisée Ultra, qui se veut plus riche en matière de connectivité et de contenus, avec un abonnement intégrant notamment la chaîne Canal+ «en exclusivité».

Cette nouvelle box haut de gamme propose, comme sa version précédente, un certain nombre de fonctions allant de la possibilité de regarder les chaînes TV en différé à l’enregistrement intégré. L’accès direct aux principales plateformes de streaming comme Netflix, Disney+ et Amazon Prime est aussi compris dans l’offre.

Tout comme la chaîne Canal+, uniquement en direct, disponible «pour la première fois» en France et en exclusivité, avec ses contenus cinéma et séries, ainsi que ses droits sportifs «premium».

«C’est un vieux partenariat qui a plus de 20 ans. Canal+ vend quelques abonnements grâce à Free, Free vend quelques abonnements grâce à Canal+. On a discuté avec Canal+ pour voir ce qu’on était capables d’inventer de nouveau», explique Xavier Niel, qui évoque un «deal gagnant-gagnant» sans préciser ses contours financiers.

«Toutes les offres de rupture, innovantes, on les a lancées avec Xavier (Niel) et les équipes de Free. C’est de toute évidence l’acteur le plus disruptif du marché. (…) C’est une offre inédite, exclusive. Nous n’avons pas prévu de la lancer sur le marché à date» avec d’autres opérateurs, renchérit Maxime Saada, patron de Canal+. «Auparavant, la vitrine de Canal+, c’était le clair. Maintenant, la vitrine de Canal+, c’est Free», ajoute-t-il. «A chaque fois que Free nous a demandé de faire un pari, on ne l’a jamais regretté» en termes de gains d’abonnés.

Concernant la connectivité, la Freebox Ultra est équipée d’un wifi intelligent nouvelle génération censé assurer un meilleur débit.

Pour inciter les clients à se tourner vers cette offre à 49,99 euros par mois, dont le tarif passera à 59,99 euros au bout d’un an, l’opérateur leur permet également de disposer de son abonnement mobile 5G illimité à 9,99 euros par mois, puis 15,99 euros au bout d’un an.

Avec 324.000 nouveaux abonnés nets fixe et mobile, pour un total de 22,1 millions, Free a enregistré sur le troisième trimestre de son exercice 2023 la plus forte croissance de son chiffre d’affaires «depuis 9 ans» (+9,5% sur un an, à 1,54 milliard d’euros).