M6 perd plus de 6%, pâtissant d’une dégradation de la rentabilité du groupe au 3T

489

L’action M6 perdait plus de 6% mercredi à la Bourse de Paris, pâtissant d’une dégradation de la rentabilité du groupe de télévision au troisième trimestre, et de revenus publicitaires quasiment stables sur la période. A 10h23 (08h23 GMT), l’action M6 cédait 6,02% à 16,38 euros, dans un marché en hausse de 1,35%. Sans inclure les résultats des Girondins de Bordeaux, l’Ebita (résultat opérationnel courant) au 3e trimestre est «un peu inférieur à notre attente», ce qui s’explique «par une hausse des investissements dans les programmes au 3T que nous n’attendions pas aussi forte», ont souligné les analystes de Oddo BHF. «La dynamique publicitaire a été correcte (+0,4%) malgré la non diffusion de la coupe du monde en juillet» contrairement à TF1 qui a «sans surprise» profité de cette diffusion, ont-ils complété. La chaîne a observé une légère dégradation de sa rentabilité sur l’été, avec un résultat opérationnel courant (EBITA) en recul de 12,1% à 32,6 millions d’euros. Le bénéfice net du groupe de télévision a pour sa part bondi de 81,8% au troisième trimestre à 46,2 millions d’euros, grâce notamment à la plus-value de cession sur la vente de monAlbumPhoto, et aux profits enregistrés par les Girondins de Bordeaux. La cession du club de football bordelais au fonds d’investissement américain GACP (General American Capital Partners) a été finalisée mardi devrait améliorer «globalement la trésorerie du groupe de 84 millions d’euros». «Cette cession est tout d’abord une bonne nouvelle car elle va supprimer un foyer de pertes chez M6» et elle devrait ensuite «permettre d’accroître la capacité d’investissement du groupe», ont estimé les experts de Oddo BHF.Un avis partagé par ceux de Société Générale, pour lesquels «cette vente devrait constituer un soulagement pour les actionnaires», avec un «gain de capital» qui «devrait être réinvesti dans des développements stratégiques».