M6 : un niveau de marge opérationnelle record au 1T, malgré un environnement publicitaire dégradé

243

Le groupe de télévision et de radio M6 a enregistré au premier trimestre un niveau de marge opérationnelle record, à 21,7%, malgré une stabilité de ses principaux revenus publicitaires affectés par les mesures sanitaires. Sur la période, le chiffre d’affaires du groupe baisse de 7,7% à 296,6 millions d’euros, reflétant la déconsolidation de deux filiales de e-commerce et de téléachat (iGraal et Home Shopping Service), explique-t-il dans un communiqué. Mais en continuant ses économies de coûts, notamment sur les programmes, M6 a dégagé un bénéfice opérationnel (Ebita) de 64,3 millions d’euros, soit son niveau en 2019, et son plus haut niveau de marge depuis 16 ans. La télévision a connu «un début d’année en recul marqué, en raison du maintien puis du renforcement des mesures de restrictions sanitaires». Son chiffre d’affaires publicitaire s’inscrit néanmoins en légère hausse (0,5%)grâce à l’«effet de base favorable du mois de mars» qui marquait le début du confinement l’an dernier, précise le communiqué. La chaîne M6 connait aussi une hausse de sa part d’audience avec des programmes de divertissement attractifs («Top Chef», «Pékin Express») et la plateforme de rattrapage 6play voit son nombre d’utilisateurs actifs bondir de 12% sur un an. Côté radio, le pôle RTL (RTL, RTL2, Fun Radio) «a rebondi en mars, à un niveau proche de celui de 2019» et son chiffre d’affaires s’inscrit en hausse de 8,8% à 34,2 millions d’euros. L’activité de production de films demeure en forte baisse (-39,5% à 9,6 millions d’euros) du fait de la fermeture des cinémas. L’assemblée générale annuelle des actionnaires du groupe M6 a adopté mardi le versement d’un dividende de 1,5 euro par action au titre de l’année 2020, en hausse de 50% par rapport à celui versé au titre de l’année 2018 (le dividende au titre de 2019 ayant été annulé après la survenue de l’épidémie).  M6 attend au premier semestre une décision de son actionnaire RTL Group (groupe Bertelsmann) qui l’a mis en vente en début d’année. Plusieurs marques d’intérêt ont depuis été reçues, notamment une offre du groupe TF1. «Le processus de revue des options est en cours. A l’heure actuelle, aucune décision n’est prise», a déclaré Elmar Heggen, président du conseil de surveillance de M6 et directeur des opérations de RTL Group lors de l’assemblée générale. Le titre M6, dont le cours a flambé depuis le début de l’année (+40%), s’échangeait mardi à 10h40 à 18,3 euros, en baisse de 1,4%, dans un marché parisien en recul de 0,8%.